1868 à nos jours - Le Japon contemporain - Herodote.net

1868 à nos jours

Le Japon contemporain

Le Japon ancien n'a longtemps été connu que des aventuriers et des missionnaires.

Tandis que l'Europe refaisait le monde aux Temps modernes (XVIIe-XVIIIe siècles), l'Empire du Soleil levant, à l'abri de toute influence extérieure, cultivait le raffinement d'une société aristocratique et féodale stable et relativement prospère. Il affichait déjà un niveau d'éducation plus élevé que partout ailleurs (la moitié des adultes sachant lire et écrire au XVIIIe siècle) et un taux d'urbanisation très important.

Mais au milieu du XIXe siècle, les élites s'inquiètent de la présence de plus en plus prégnante des Occidentaux. Elles craignent de se voir imposer des traités humiliants comme la Chine. Dans un sursaut de la dernière chance, elles renversent le gouvernement shogunal et confient au jeune empereur Mutsuhito (15 ans) le soin de conduire la rénovation du pays.

Celle-ci ayant été menée à bien, le Japon, nostalgique de la période d'Edo (1603-1868), semble en ce début du XXIe siècle tenté par le repli.

Béatrice Roman-Amat

Nagasaki, port méridional du Japon, en 1882 (photo : Hugues Krafft, musée Le Vergeur, Reims, inventaire 255)

L'ère Meiji

En 1867, l'empereur Mutsuhito choisit de désigner son règne sous le nom de Meiji, ce qui signifie « gouvernement éclairé ». Les seigneurs qui ont permis la restauration de son autorité lui remettent leur fiefs et deviennent ses ministres.

L'empereur Meiji en 1873Un décret impérial proclame bientôt l'abolition de tous les fiefs et du système féodal. Les anciens daimyo deviennent des gouverneurs locaux, tandis que la filiation entre l'empereur et la déesse du soleil est réaffirmée. Le culte shinto devient la religion officielle.

Les guerriers samouraïs doivent renoncer à leurs privilèges. L'abolition en 1876 de leur « caste » entraîne un affrontement entre l'armée de l'empereur et les samouraïs, qui se solde par la défaite de ces derniers à Shiroyama.

Une élite intellectuelle très ouverte aux influences occidentales entreprend des réformes de grande ampleur. Des officiers français et britanniques sont engagés pour moderniser l'armée japonaise et le service militaire devient obligatoire, de même que l'enseignement primaire. En 1889, une Constitution introduit un système bicaméral comprenant une Chambre des pairs et une Chambre basse élue au suffrage censitaire.

Le régime Meiji se donne pour objectif de développer l'industrie et le système bancaire. Cette modernisation ne va pas sans heurts. Jusqu'aux années 1930, des révoltes paysannes et ouvrières secouent sporadiquement le pays.


Publié ou mis à jour le : 2019-06-26 08:18:03

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux