Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>
Empires
Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

Histoire universelle

L'âge des empires


L'empire, défini comme un État multiculturel ou multinational reposant sur la force militaire, est la forme la plus commune d'organisation politique depuis vingt-cinq siècles.L'aurions-nous oublié, habitués que nous sommes à vivre en paix et en démocratie dans un État de droit ?

Immortels de la garde royale de Perse (musée du Louvre)

Une histoire de quatre millénaires

Au commencement était la cité-État, organisation politique associée à la sédentarisation.

Il y a plus de quatre mille ans, l’une d’elles, Akkad, a pu dominer toute la Mésopotamie le temps d’une ou deux générations sous la direction du roi Sargon. On peut y voir une ébauche d’empire. Pareil au XVIIIe siècle av. J.-C. avec Hammourabi, roi de Babylone, qui soumet à son tour toute la Mésopotamie.

Après le passage des Assyriens, sous le règne d’Assourbanipal, au VIIe siècle avant notre ère, les populations sont tant épuisées qu'elles ne pourront résister à de nouveaux-venus, les Perses et les Mèdes. Déboulant des plateaux iraniens sous la conduite de Cyrus, ces derniers fondent le premier empire à vocation universelle.

Mais au bout de deux siècles de prospérité et de paix relative, l’empire perse n’est plus défendu que par des mercenaires. Ramolli, il s’effondre sous les coups de quelques assaillants venus de Grèce et de Macédoine conduits par Alexandre.

Le premier empereur chinois, Qin Shi Huangdi (Zheng Ying)À l'autre extrémité de l'Eurasie, Qin Shi Huangdi unifie la Chine par le fer et le sang, d'une façon autrement plus brutale que les précédents conquérants. Il n'empêche que son œuvre sera sauvée de la ruine par ses successeurs et perdurera cahin-caha jusqu'à nos jours.

En Occident, rien de tel. Après l'épopée d'Alexandre, voilà qu'émerge Rome, une cité-État improbable, sise au milieu de la péninsule italienne.

Après avoir conquis l'Italie eet détruit Carthage, elle ne tarde pas à dominer tout le bassin méditerranéen. Les tributs des vaincus font la richesse de la Ville et des citoyens romains qui, repus, se détournent du service militaire. Ils sont remplacés par des soldats de métier et des mercenaires.

Comme il n'y a bientôt plus rien à rançonner, entre le désert du sud et les forêts du nord, Rome doit trouver moyen d'exploiter les populations qui lui sont déjà soumises afin de maintenir son train de vie.

C'est ainsi qu'au terme d'une grave crise de croissance, Jules César et Auguste vont établir l'empire : des populations bénéficiant de la pax romana mais privées de liberté et pressurées d'impôts par un État adossé à une très puissante armée de professionnels, souvent originaires des confins barbares (Germains, Numides etc).

La situation va très vite se dégrader au début du Ve siècle, du moins dans la partie occidentale de l'empire, qui va éclater en petits et grands royaumes barbares. La partie orientale, protégée des invasions germaniques, va quant à elle muter en un empire byzantin et perdurer tant bien que mal pendant un millénaire.

Cet empire byzantin va sombrer à son tour sous les coups de ses voisins bulgares et surtout des nomades arabes adeptes de l'islam.

Boutre de l'océan Indien, 1237 (miniature persane)C'est ainsi que le Moyen-Orient et le versant sud de la Méditerranée vont passer sous la coupe d'empires musulmans arabo-persans avant que d'être conquis et unifiés à partir du XIe siècle par d'autres nomades, les Turcs.

C'est aussi à partir du XIe siècle que des Afghans islamisés envahissent l'Inde du nord et fondent plusieurs empires successifs.

Entre la formation du premier empire arabe par les Omeyyades, au VIe siècle, et la conquête du monde par les Européens neuf siècles plus tard, on peut considérer que les empires musulmans, de Gibraltar à Sumatra, forment la première civilisation véritablement mondiale, nourrie par le commerce au long cours, tant caravanier que maritime.

Mais il s'agit d'une civilisation centrée non sur l'État de droit mais sur l'arbitraire, non sur la liberté d'entreprendre mais sur l'oppression fiscale. C'est pourquoi elle ne connaît ni croissance économique, ni croissance démographique et va se trouver très vite dépassée par les nations européennes.


Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-02-14 16:20:00

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Benoit de BIEN (15-02-201712:17:17)

Effectivement, ne nous hasardons pas à conclure car les menaces post-démocratiques semblent être à nos portes.
Bravo pour ces articles.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle ville a pu être appelée « l’Athènes de l’Italie » ?

Réponse
Publicité