XIXe siècle

L'impérialisme européen

A la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe, les États européens (Angleterre, France, Espagne, Portugal) doivent se résigner à la perte de leurs principales colonies d'Amérique. La Révolution industrielle occupe l'essentiel des énergies jusqu'au milieu du XIXe siècle.

Rivalités nationales

Tout change au milieu du XIXe siècle. Les expéditions outre-mer se multiplient, inspirées par la soif de puissance, les nationalismes naissants ainsi que, chez les jeunes générations, «le désir de voir et l'humeur inquiète» (La Fontaine).

Les Britanniques renforcent leur domination sur les Indes, politiquement divisées. Ils imposent par ailleurs des «traités inégaux» à l'empire chinois en vue de consolider leurs atouts commerciaux. Leurs rivaux du Continent tentent pour leur part de prendre pied dans les sociétés encore arriérées et donc vulnérables. La France grignote le Sud-Est asiatiaque (l'Indochine), occupe l'Afrique du Nord et, avec les autres États européens, procède au partage de l'Afrique noire, jusque-là délaissée parce que trop pauvre.

A la veille de la Première Guerre mondiale, forts d'une domination planétaire sans précédent historique, les Européens se croient volontiers appelés à régénérer l'humanité. Deux guerres mondiales emporteront en 30 années leurs illusions...

Histoire à la Carte, ce sont plus de 200 animations cartographiques comme ci-dessus : tarif préférentiel pour les Amis d’Herodote.net

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net