Le dictionnaire de l'Histoire - armistice - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

armistice

Armistice est un mot masculin d'origine latine, synonyme de cessez-le-feu ou suspension des combats. Il remonte au XVIe siècle et désigne une convention civile par laquelle des belligérants interrompent leur combat en attendant un traité de paix en bonne et due forme. Pendant la durée des négociations, chaque belligérant se réserve la possibilité de reprendre les armes.

L'armistice, convention entre deux gouvernements, n'a rien à voir avec une capitulation, déclaration par laquelle un chef militaire cesse toute résistance et s'en remet au bon vouloir de son vainqueur. L'armistice sauvegarde l'«honneur» des militaires mais conduit le gouvernement vaincu à reconnaître sa défaite ; la capitulation est ressentie comme plus humiliante par les militaires mais préserve en théorie la liberté d'action du gouvernement vaincu et son droit à la résistance.

Dans les faits, l'armistice du 11 novembre 1918, qui a mis fin à la Grande Guerre, et celui du 22 juin 1940, qui a sanctionné le succès de l'invasion allemande de la France, ont montré que la suspension des combats laissait peu de chance au vaincu de reprendre l'initiative... En 1945, au terme d'une guerre totale, les Alliés n'ont laissé d'autre choix aux Allemands que la capitulation sans conditions. Idem pour les Japonais.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès