ça s'est passé un... - 20 décembre - Herodote.net

ça s'est passé un...

20 décembre

Événements

20 décembre 69 : Vespasien seul empereur à Rome

Le 20 décembre 69, l'empereur Vitellius est égorgé au coeur de Rome par des mécontents. Cet assassinat livre l'empire au général Vespasien, qui a fait la preuve de ses capacités en réprimant brutalement une révolte en Palestine...

Suite de l'article

20 décembre 1192 : Richard Coeur de Lion prisonnier en Allemagne

Le 20 décembre 1192, Richard Coeur de Lion est fait prisonnier par l'empereur Léopold. Ayant fait naufrage sur la côte italienne à son retour de la IIIe croisade, le roi tente de gagner l'Angleterre en traversant les terres de ses ennemis sous un déguisement, accompagné de seulement deux compagnons. Mais il est reconnu en Autriche,et livré au duc, lequel le vend contre rançon à l'empereur d'Allemagne. Son absence prolongée, pendant trois ans, va être mise à profit par son frère Jean sans Terre...



20 décembre 1522 : Soliman le Magnifique s'empare de Rhodes

Le 20 décembre 1522, après cinq mois de siège, le sultan ottoman Soliman le Magnifique, avec le concours du vizir Ibrahim Pacha, s'empare de la forteresse de Rhodes que défendaient les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Ces chevaliers quittent l'île pour une autre, Malte, au coeur de la Méditerranée. Ils en seront chassés trois siècles plus tard par un autre conquérant, Bonaparte.



20 décembre 1848 : Abolition officielle de l'esclavage à La Réunion

Six mois après la publication du décret d'abolition de l'esclavage, le commissaire général de la République Sarda Garriga arrive à la Réunion avec ledit décret. Il promulgue le décret d'abolition le 19 octobre avec effet le 20 décembre 1848.

En souvenir de cette décision, le 20 décembre est aujourd'hui férié et chômé sur l'île de La Réunion. C'est la « fête des Cafres » ou fête de la Liberté... 

Suite de l'article

20 décembre 1860 : La Caroline du Sud fait sécession

En réaction à l'élection d'Abraham Lincoln à la présidence des États-Unis, deux semaines plus tôt, les parlementaires de Caroline du Sud votent à l'unanimité la sécession de leur État le 20 décembre 1860. Ils rejettent par avance l'abolition de l'esclavage.

Le président sortant, le démocrate James Buchanan, encore en fonction à la Maison Blanche jusqu'au début de l'année suivante, se montre décontenancé. Sa faiblesse encourage les sécessionnistes du Sud. L'initiative de la Caroline du Sud est rapidement imitée par dix autres États du Sud. Elle va déboucher sur la guerre de Sécession.



C'est sa fête : Abraham

Le sacrifice d'Isaac (enluminure du psautier de Saint-Louis, XIIIe siècle, BN)D'après la Genèse, le premier livre de la Bible, Abraham (en hébreu, « père d'une multitude ») est un chef de clan prospère, natif d'Ur, en Chaldée (l'Irak actuel).

Ayant quitté son foyer sur une injonction de Dieu, il est à nouveau interpellé par celui-ci :  « Il avait quatre-vingt-dix-neuf ans quand le Seigneur lui apparut et lui dit : "C'est moi le Dieu Puissant. Marche en ma présence et sois intègre. Je veux te faire don de mon alliance entre toi et moi, je te ferai proliférer à l'extrême » (Genèse 17).

 Et contre toute attente, Dieu lui annonce que Sara aura de lui un fils, Isaac, et qu'il sera le père d'une multitude de nations !…

Lire la suite

Décès

Kangxi

4 mai 1654 à Pékin (Chine) - 20 décembre 1722 à Pékin (Chine)

Biographie  Kangxi

Héritier de la dynastie mandchoue (ou Qing), Kangxi (ou K'ang-hi)devient empereur de Chine à 6 ans. Dès l'âge de 13 ans, il gouverne par lui-même.

Aimant les prouesses militaires, il affermit l'unité de la Chine et place le Tibet et la Mongolie sous protectorat. Il repousse les Russes au-delà du fleuve Amour grâce à une artillerie mise au point par ses conseillers jésuites. C'est ainsi que la Chine atteint sa plus grande extension.

Pour le recrutement dans la haute fonction publique, Kangxi met en place des concours dont va s’inspirer plus tard l’administration française ! Lui-même est un excellent connaisseur de la culture chinoise et se montre ouvert à la culture occidentale. Il apprécie le savoir des missionnaires jésuites présents auprès de lui, dans la Cité interdite, son palais de Pékin.

Kangxi se rapproche de maintes façons de son contemporain, le roi de France Louis XIV (1638-1715) : longueur et grandeur du règne, goût des arts, de la guerre et de l'administration, difficultés successorales etc. L’un et l’autre ont hissé leur dynastie et leur pays à leur apogée.

Léopold Sedar Senghor

9 octobre 1906 à Joal (Sénégal) - 20 décembre 2001 à Verson

Biographie Léopold Sedar Senghor

Élève des missionnaires catholiques, Léopold Sedar Senghor entre en khâgne au lycée Louis-le-Grand (Paris), où il devient l'ami de Georges Pompidou, futur président de la République française. Tandis que ce dernier entre à l'École normale supérieure, lui-même échoue au concours et rejoint la faculté de lettres où il obtient une agrégation de grammaire.

Poète et président du Sénégal, Senghor est le Premier chef d'État d'Afrique francophone à quitter volontairement le pouvoir (1980), mais aussi le premier Noir élu à l'Académie française (1983). À sa mort, il est inhumé dans son pays d'origine en l'absence remarquée des hauts dirigeants français.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux