Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

22 novembre

Événements
22 novembre 845 : Le Breton Nominoë bat les Francs

Le chef breton Nominoë a reçu de Louis le Pieux, fils de Charlemagne, le titre de duc. Mais cela ne suffit pas à son ambition...

Il se soulève contre les Francs et, le 22 novembre 845, à Ballon, près de Redon, bat les troupes de Charles le Chauve, le fils de son bienfaiteur.

À sa mort, en 851, son fils Erispoé lui succède à la tête de la Bretagne et obtient de Charles le Chauve rien moins que le titre de roi ! La Bretagne devient indépendante de l'Hexagone pour près de sept siècles...

22 novembre 1220 : Frédéric II de Hohenstaufen devient empereur

Le 22 novembre 1220, à Rome, Frédéric II de Hohenstaufen, roi de Sicile, est couronné empereur du Saint Empire par le pape Honorius III.

22 novembre 1675 : Römer mesure la vitesse de la lumière

Le 22 novembre 1675, à l'observatoire de Paris, Olaüs Römer (ou Roemer) réussit à évaluer la vitesse de la lumière. Son résultat, 200.000 kilomètres par seconde, est remarquablement proche de la mesure actuelle (300.000 km/seconde). Pour y arriver, l'astronome danois s'est servi de l'observation des « planètes médicéennes » (les satellites de Jupiter), découvertes par Galilée le 7 janvier 1610. C'est un nouveau pas dans la perception de l'infini.

22 novembre 1718 : La mort du pirate Barbe-Noire

Le 22 novembre 1718, quelque part dans l'Atlantique nord, une bataille navale se solde par la mort d'un certain Edward Teach. Né 40 ans plus tôt à Bristol, en Angleterre, il est plus connu sous le surnom de «Barbe-Noire».

Il s'agit d'un célèbre pirate qui a terrorisé les côtes américaines pendant plusieurs années à bord d'une frégate de 40 canons enlevée aux Français.

Ce géant doté d'un impressionnant système pileux avait coutume, pour effrayer ses adversaires, d'allumer des mèches de chanvre dans ses cheveux. Effet garanti !

Pendant la guerre de la Succession d'Espagne, Barbe-Noire a combattu au service de l'Angleterre, en qualité de marin et de corsaire. Mais après la conclusion de la paix d'Utrecht, en 1713, il a perdu son travail et a alors choisi de se mettre à son compte en tant que pirate.

Il n'était pas le seul dans ce cas : les deux tiers des 40.000 marins de la Navy ayant été à ce moment-là démobilisés, une partie d'entre eux a rejoint les flibustiers de la zone caraïbe.

Après que Barbe-Noire eut osé bloquer le port de Charleston, en Virginie, les habitants de la colonie, excédés, ont décidé d'en finir avec lui et lancé le capitaine Robert Maynard à sa poursuite...

Le pirate périt au terme d'un combat titanesque. Beaucoup d'autres pirates, plus chanceux mais ayant constaté que les Caraïbes étaient devenues impropres à leur activité, s'établissent à Madagascar, une île encore libre, sur la route des Indes, en plein cœur de l'océan Indien.

NB : le châtiment réservé aux pirates était la pendaison, d'où l'interdiction sur les navires de prononcer le mot «corde» par superstition.

22 novembre 1831 : Révolte des canuts de Lyon

Le 22 novembre 1831 éclate sur la colline de la Croix-Rousse, au nord de Lyon, la révolte des canuts. Les insurgés prennent pour emblème le drapeau noir et la devise : «Vivre en travaillant ou mourir en combattant». Ils s'emparent de Lyon.

Le Président du Conseil de Louis-Philippe 1er, Casimir Perier, rétablit l'ordre sans effusion de sang...

suite de l'article
22 novembre 1906 : Réforme agraire de Stolypine

Le 22 novembre 1906, le Premier ministre russe Piotr Stolypine engage une vigoureuse réforme agraire en liquidant les vestiges de la féodalité et du servage et en permettant aux paysans les plus dynamiques d'acquérir des terres.

Les premiers résultats sont prometteurs. La Russie voit son économie progresser à pas de géants. Mais ses progrès sont brutalement interrompus par l'assassinat du Premier ministre, la Grande Guerre et la Révolution.

22 novembre 1943 : Indépendance du Liban

Le 22 novembre 1943, en pleine guerre mondiale, les représentants de la France Libre du général de Gaulle concèdent l'indépendance au Liban.

À l'issue de la Première Guerre mondiale, ce pays ainsi que la Syrie voisine avaient été placés sous « mandat » français par la Société des Nations (SDN). Suite à l'invasion de la France par la Wehrmacht en 1940, les deux territoires passent sous l'autorité du régime de Vichy et accueillent des détachements de la Wechmacht destinés à attaquer les possessions anglaises voisines. 

En conséquence, dès juin-juillet 1941, une armée britannique complétée par des détachements de la France Libre occupe la Syrie et le Liban. C'est ainsi que, deux ans plus tard, avec le soutien des Anglo-Saxons, la classe politique libanaise négocie et obtient l'indépendance complète du pays.

Elle conserve les institutions léguées par la France. Elle choisit aussi, par un « Pacte national » non écrit, de consolider la répartition officieuse des postes de responsabilité entre les différentes communautés. L'objectif proclamé est de rendre chrétiens et musulmans solidaires dans une communauté arabophone à cheval entre Orient et Occident.

Fête nationale

Le drapeau du LibanEn souvenir de ce jour de 1943, le 22 novembre est fête nationale au Liban. Mais l'indépendance du pays ne sera effective que le 1er janvier 1944 et c'est seulement en 1946 que les troupes françaises et britanniques quitteront pour de bon le pays.

22 novembre 1956 : Les JO de Melbourne et la victoire d'Alain Mimoun au marathon

Ce 22 novembre 1956, s'ouvre à Melbourne la XVIe olympiade. Ce sont les premiers Jeux dans l'hémisphère sud.

Alain Mimoun à l'arrivée du marathon  de Melbourne (1956)Les Français conservent le souvenir éblouissant de la victoire d'Alain Mimoun (35 ans) au marathon. Cet ancien caporal-chef d'origine kabyle avait failli être amputé d'une jambe à l'issue de la bataille du Mont Cassin, en 1944. La veille de l'épreuve, il apprend que son épouse vient d'accoucher. Parti avec le maillot 13, il l'emporte en 2h25 sur son rival et ami, le Tchécoslovaque Emil Zatopek, et termine sous les acclamations des 120.000 spectateurs du stade olympique.

Ces JO sont aussi fortement colorés d'enjeux politiques puisque l'Irak, le Liban et l'Égypte ont décidé de les boycotter afin de protester contre l'intervention franco-britannique sur le canal de Suez. De leur côté, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suisse ne sont pas également présents en Australie afin de condamner l'intervention soviétique en Hongrie. Quant à la Chine, elle refuse également d'y participer en raison de la présence de Taïwan.

suite de l'article
22 novembre 1963 : Assassinat de Kennedy à Dallas

Le 22 novembre 1963, John Fitzgerald Kennedy, 35e premier Président des États-Unis, était assassiné au cours d'un voyage officiel à Dallas (Texas), sur Dealey Plaza, par un désaxé, Lee Harvey Oswald, lui-même tué deux jours plus tard par un certain Jack Ruby avant d'avoir pu communiquer ses mobiles à la police...

suite de l'article
22 novembre 1977 : Paris-New York en Concorde

Le 22 novembre 1977, le Concorde, premier avion civil supersonique, effectue sa première liaison commerciale entre Paris (aéroport Charles-de-Gaulle) et New York (aéroport John-Fitzgerald Kennedy)... Ce n'est évidemment pas un hasard si la date du vol inaugural coïncide avec l'anniversaire de la naissance de de Gaulle et de l'assassinat de Kennedy !

C'est sa fête : Cécile

Sainte CécileIssue d'une grande famille de Rome, Cécile lègue son domaine au pape Urbain 1er et aux premières communautés chrétiennes. Il s'y élèvera plus tard le sanctuaire de Sainte-Cécile-du-Transtévère.

D'après les « Actes de Cécile », elle aurait fait voeu de virginité et convaincu son mari Valérien de la respecter en l'assurant qu'un ange veillait sur elle. Son mari s'étant converti aurait vu comme elle l'ange protecteur. Mais le préfet de Rome, irrité par cette conversion, condamne à mort Valérien en 177. Interpellée dans sa maison quelques jours plus tard, Cécile est à son tour martyrisée.

La sainte est célébrée le 22 novembre. Les Actes racontent qu'en prison, elle chantait « dans son coeur et en secret », les louanges de Dieu. Une mauvaise interprétation du texte l'a faite passer pour une musicienne et en a fait la patronne des musiciens. La cathédrale d'Albi (Tarn) lui est consacrée.

Naissances
Richard Warwick
22 novembre 1428 à Middleham Castle (Angleterre) - 14 avril 1471 à Barnet (Angleterre)

Richard Neville, héritier du comté de Warwick, dans le centre de l'Angleterre, est l'homme clé de la guerre des Deux-Roses. Il a été surnommé le «Faiseur de Rois», de façon d'ailleurs un peu abusive...

Voir : Le «Faiseur de Rois»
Charles de Gaulle
22 novembre 1890 à Lille - 9 novembre 1970 à Colombey-les-deux-Églises (Haute-Marne, France)

Charles de Gaulle a acquis ses galons de général «à titre provisoire» en faisant face à l’armée allemande lors de l’invasion de mai-juin 1940. Aussitôt nommé sous-Secrétaire d’État dans le dernier gouvernement de la IIIe République, il refuse l’armistice et s’enfuit à Londres, d’où il lance à la radio un appel à la résistance.

Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il n’a de cesse de rassembler autour de lui les mouvements de résistance français et de dénoncer la collaboration du maréchal Pétain et de son gouvernement avec l’occupant allemand. De Gaulle incarne depuis lors, en France et au-delà, l’esprit de résistance.

À la Libération, il remet sur pied des institutions républicaines. Après une éclipse suite à des divergences politiques (la «traversée du désert» ), il est rappelé au pouvoir pendant la guerre d’Algérie, donne une nouvelle Constitution à la France et achève la décolonisation...

Voir : L'homme du «18 Juin »
Philippe Leclerc de Hauteclocque
22 novembre 1902 à Belloy-Saint-Léonard (Somme, France) - 28 novembre 1947 à Colomb-Béchar (Algérie)

Leclerc est l'officier le plus représentatif de la France libre en lutte contre l'Allemagne nazie. Il entre dans l'Histoire de France le 2 mars 1941.
Ce jour-là, dans l'oasis de Koufra, en Libye, tandis que l'Allemagne triomphe sur tous les fronts, le colonel Leclerc fait avec ses hommes le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg...

Voir : Un héros français
Décès
Robert Clive
29 septembre 1725 à Styche (Irlande) - 22 novembre 1774 à Londres (Angleterre)

Le général Robert Clive est à l’origine de l’empire britannique des Indes. Entré au service de la Compagnie des Indes orientales, il entreprend de transformer celle-ci en puissance territoriale. Il y arrive par sa victoire de Plassey sur le souverain du Bengale et ses alliés français, pendant la guerre de Sept Ans, en 1757.

Plus chanceux que le Français Joseph Dupleix (1697-1763) qui avait, le premier, eu l’idée d’une implantation européenne aux Indes, Robert Clive n’est pas mieux que lui récompensé. Injustement accusé de concussion à son retour en Angleterre, il finit par mettre fin à ses jours.

Ses successeurs, parmi lesquels Richard Wellesley et son frère Arthur, duc de Wellington, achèveront la conquête du sous-continent indien, assurant pour la première fois dans l’Histoire son unité politique sous l’appellation de «British Raj» (l’empire britannique des Indes). Cette unité sera brutalement défaite en 1947 par la scission entre l’Union indienne et le Pakistan.

Voir : De la «John Company» au «British Raj»
John Fitzgerald Kennedy
29 mai 1917 à Boston (Massachusetts, États-Unis) - 22 novembre 1963 à Dallas (Texas, États-Unis)

De tous les présidents américains, présidents américains, John Fitzgerald Kennedy, le 35e, demeure l'un des plus populaires, malgré la brièveté de son mandat, interrompu par le drame de Dallas, le 22 novembre 1963.

Son nom reste attaché aux pires moments de la guerre froide avec l'URSS (l'actuelle Russie) et aux combats des Noirs américains contre la ségrégation raciale.

Voir : Un président de rêve
André Malraux
3 novembre 1901 à Paris - 22 novembre 1976 à Créteil

Issu d'un milieu bourgeois et marié en 1921 à une femme aisée, Clara Goldsmith, André Malraux, passionné de culture orientale, part en 1923 au Cambodge, alors protectorat français, en vue de piller et revendre quelques statues khmères. Cela lui vaut quelques ennuis avec la justice française... et nourrit ses premiers romans (La voie royale,...).

Là-dessus, il se pique de passion pour les communistes chinois en pleine lutte avec les nationales du Guomindang de Tchang Kaï-chek...

Voir : Un dandy devenu gardien du Temple
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle invention est à l'origine de la première révolution industrielle ?

Réponse
Publicité