ça s'est passé un... - 10 septembre - Herodote.net

ça s'est passé un...

10 septembre

Événements

10 septembre 1368 : Un chef de bande fonde la dynastie des Ming

Le 10 septembre 1368, le dernier empereur chinois d'origine mongole s'enfuit de Pékin et laisse la Chine à une nouvelle dynastie originaire des environs de Canton, les Ming...

Suite de l'article

10 septembre 1419 : L'assassinat de Jean sans Peur

Le 10 septembre 1419, pendant la guerre de Cent Ans, le duc de Bourgogne Jean sans Peur est assassiné par les hommes du futur roi de France sur le pont qui traverse l'Yonne à Montereau...

Suite de l'article

10 septembre 1880 : Traité entre Savorgnan de Brazza et le roi des Bateké Tio

Le 10 septembre 1880, Pierre Savorgnan de Brazza signe avec un chef africain un traité de protectorat.

Par ce traité auquel l'Africain ne comprend goutte, la République française établit son protectorat sur un vaste territoire qui fait aujourd'hui partie du Congo-Brazzaville...

Suite de l'article

10 septembre 1898 : Assassinat de « Sissi »

Le 10 septembre 1898, une vieille dame de 61 ans est assassinée à Genève par un anarchiste italien.

Il s'agit d'Élisabeth de Wittelsbach, épouse de François-Joseph 1er de Habsbourg, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, affectueusement surnommée « Sissi ».

Son assassinat témoigne de la violence anarchiste qui saisit l’Europe au tournant du siècle.

Suite de l'article

10 septembre 1915 : Premier numéro du Canard Enchaîné

Le 10 septembre 1915, Maurice et Jeanne Maréchal publient le premier numéro du Canard Enchaîné (son titre fait allusion à un autre journal contestataire, L'Homme enchaîné de Clemenceau). Appelé à devenir une institution de réputation mondiale, le journal satirique naît pendant la Première Guerre mondiale, avec la volonté de dénoncer la censure, la propagande, les mensonges et le « bourrage de crâne », selon une formule popularisée par Albert Londres en 1914.

Sa sortie ne va pas sans difficultés. L'hebdomadaire interrompt sa parution dès le cinquième numéro avant de la reprendre l'année suivante. En juin 1917, il lance la première offensive contre les mensonges et les outrances de la presse.  Il organise auprès de ses lecteurs le concours du « grand chef de la tribu des bourreurs de crânes ». La compétition est rude car les concurrents sont nombreux et talentueux.

La palme est attribuée au journaliste Gustave Hervé (46 ans). Cet ancien professeur d'Histoire du lycée de Sens a milité avant la guerre dans les rangs socialistes. Libertaire, il a été poursuivi pour des propos antimilitaristes dans son journal La Guerre sociale. Ainsi invitait-il les militaires à « grand chef de la tribu des bourreurs de crânes ».

Quand éclate la guerre, il tourne casaque et se rallie à l'Union sacrée. En 1916, il rebaptise son journal La Victoire. On y lit : « Quelle est la maman, quelle est l'épouse qui, en ce moment où se joue la vie de la France, n'est pas prête à accepter le suprême sacrifice ? Crois-tu, maman, que les hommes qui meurent en un tel jour meurent réellement ? » (note).

Entre les deux guerres, Gustave Hervé se signalera encore à l'attention de ses compatriotes avec cette manchette récurrente de La Victoire : C'est Pétain qu'il nous faut.



10 septembre 1919 : Traité de Saint Germain-en-Laye

Le 10 septembre 1919, près de trois mois après le traité de Versailles entre les Alliés et l'Allemagne, le traité de Saint Germain-en-Laye met fin officiellement à l'Autriche-Hongrie.

Les Alliés refusent aux Autrichiens de langue allemande le droit de s'unir à l'Allemagne. Cédant à la pression des indépendantistes tchèques, ils créent une petite Autriche indépendante de 7 millions d'habitants. Trop petite pour être viable, avec une capitale démesurée de 2 millions d'habitants, Vienne. 17 ans à peine s'écouleront avant qu'Hitler ne décide de la rattacher au IIIe Reich



10 septembre 2002 : La Suisse entre à l'ONU

Le 10 septembre 2002, la Suisse est devenue le 190e membre de l'Organisation des Nations Unies, précédant de peu le Timor-Oriental. C'est en mars de la même année que  les Suisses ont approuvé par référendum ce choix en rupture avec la neutralité traditionnelle de la confédération.



C'est sa fête : Inès

Inès Takeya, chrétienne du Japon, a été condamnée pour avoir hébergé des missionnaires chrétiens. Elle a été décapitée à Nagasaki en 1622. Le pape Jean-Paul II l'a canonisée en 1981 avec d'autres martyrs de son pays.

Décès

Émilie du Châtelet

17 décembre 1706 à Paris - 10 septembre 1749 à Lunéville

Biographie Émilie du Châtelet

Figure singulière du «Siècle des Lumières», Émilie de Breteuil, plus tard marquise du Châtelet, fut la première femme au monde à se vouer aux sciences...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux