Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Ça s'est passé un...
Ce jour-là...

Choisissez votre date

Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

ça s'est passé un...

15 août

Événements
15 août 30 av. J.-C. : Fin théâtrale de Cléopâtre

Le 15 août de l'an 30 avant JC, Cléopâtre VII disparaît de façon théâtrale. À 39 ans, la reine d'Égypte entre dans la légende.

Recluse dans son palais d'Alexandrie, la reine d'Égypte apprend qu'Octave vient de débarquer. Le nouveau maître de Rome menace d'enchaîner la reine et de la faire figurer dans son triomphe, à Rome...

suite de l'article
15 août 778 : Roland meurt à Roncevaux

Le 15 août 778, l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne est défaite au col de Roncevaux, dans les Pyrénées occidentales, par des montagnards basques...

suite de l'article
15 août 1550 : Controverse de Valladolid

Le 15 août 1550 s'ouvre dans la chapelle du collège Saint-Grégoire de Valladolid, au nord-ouest de l'Espagne, une controverse appelée à faire date. Convoquée par l'empereur Charles Quint, elle oppose ses représentants à des frères dominicains sur le point de savoir s'il est légitime de convertir les Indiens d'Amérique par la contrainte et de les soumettre au travail forcé...

suite de l'article
15 août 1769 : Jour présumé de la naissance de Napoléon

Le 15 août 1769 est né un garçon appelé à une gloire immense, un certain Napoleone Buonaparte, plus connu sous son nom francisé, Napoléon Bonaparte, ou mieux encore sous son nom de règne, Napoléon 1er.

L'incertitude plane sur le lieu de naissance, quelque part dans le maquis corse ou dans la maison familiale d'Ajaccio. Elle plane aussi sur la date de naissance exacte de l'Empereur des Français. La date officielle, qui coïncide avec la fête de l'Assomption, relève d'une propagande tardive.

suite de l'article
15 août 1867 : Droit de vote pour les ouvriers britanniques

Le 15 août 1867, à l'initiative du Premier ministre Benjamin Disraeli, les ouvriers qualifiés des villes obtiennent le droit de vote. La loi électorale double pratiquement le nombre d'électeurs...

suite de l'article
15 août 1914 : Ouverture du canal de Panama

Le 15 août 1914 a lieu dans la discrétion l'ouverture officielle du canal de Panama. L'Europe, qui vient d'entrer dans la plus effroyable guerre de son Histoire, est indifférente à la portée de cet événement attendu depuis plusieurs décennies...

suite de l'article
15 août 1944 : Débarquement de Provence

Le 15 août 1944, les Alliés débarquent en Provence. Aux côtés des troupes anglo-saxonnes figure un puissant corps d'armée constitué de 120.000 Français Libres (y compris de nombreux soldats des colonies) sous le commandement du général Jean de Lattre de Tassigny. C'est le troisième débarquement après ceux de Sicile et de Normandie...

suite de l'article
15 août 1947 : Indépendance de l'Inde et du Pakistan

Le 15 août 1947, les Britanniques se retirent des Indes tandis que l'Inde et le Pakistan proclament leur indépendance. À New Delhi, conformément à l'Indian Independance Bill voté le mois précédent par le Parlement britannique, le vice-roi Lord Mountbatten remet ses pouvoirs au pandit Nehru...

suite de l'article
15 août 1969 : le festival de Woodstock

Le 15 août 1969 se tient dans la prairie de Woostock, dans l'État de New York, un festival de musique plus ou moins improvisé. Il réunit pas moins de 400 000 jeunes Occidentaux, désireux de se libérer des codes sociaux et de vivre leurs rêves, au besoin en s'aidant de quelques drogues. La plus en vogue est alors le LSD inventé par le chimiste Timothy Leary.

Ces jeunes gens issus des classes moyennes, aux tenues bariolées et fleuries, se qualifient d'hippies. Ils sont à la pointe du combat pacifiste contre l'intervention américaine au Vietnam avec un mot d'ordre plein de naïve fraîcheur inventé dès 1963 : « Make love, not war » (Faites l'amour, pas la guerre).

John Sebastian à Woostock (New York) en 1969

15 août 1971 : Fin de la convertibilité du dollar

Le 15 août 1971, à la faveur de la pause estivale, le président américain Richard Milhous Nixon met fin à la convertibilité du dollar. Son gouvernement renonce à soutenir le cours de la monnaie, fixé précédemment à 35 dollars l'once d'or fin.

Cette dévaluation de fait du dollar consacre la fin de la stabilité monétaire de l'après-guerre induite par les accords de Bretton Woods. Les monnaies de tous les pays se mettent à « flotter » de façon apparemment désordonnée : leur taux de change varie au jour le jour de façon à ce que s'équilibrent les balances commerciales des différents pays ; il varie aussi sous l'effet d'attaques spéculatives qui anticipent d'éventuelles réévaluations par les gouvernements.

Deux ans plus tard, l'économie mondiale entre dans une durable langueur, caractérisée à la fois par une rapide hausse des prix, un chômage élevé et une croissance poussive, concomitamment à un effondrement de l'indice de fécondité dans tous les pays occidentaux et au premier « choc pétrolier » lié à la guerre du Kippour. C'est la stagflation. Gardons-nous toutefois de relier ce phénomène au « flottement » des monnaies...

C'est sa fête : L'Assomption de la Vierge

La Vierge Marie, mère de Jésus-Christ, se serait établie sur la fin de sa vie à Éphèse, en Asie mineure, accompagnée de l'apôtre Jean. La maison qui l'aurait abritée (la « Maison de la Vierge ») attire encore de nombreux pèlerins.

À sa mort, selon une tradition ecclésiale qui remonte au concile d'Éphèse (431), la Vierge aurait été immédiatement élevée au ciel.

Cette Assomption (d'un mot latin qui signifie enlever ou élever) est commémorée depuis lors tous les 15 août. C'est l'une des principales fêtes catholiques dédiées à la Vierge. Elle a inspiré maints artistes comme ci-contre l'Espagnol Francisco Goya (1746-1828). Elle est aussi célébrée avec ferveur par l'Église orthodoxe sous le nom de Dormition.

En France, la fête de l'Assomption a été décrétée fête patronale par Louis XIII en vertu de son voeu, en 1638, de consacrer le royaume à la Vierge. Ce voeu faisait suite à la conception d'un enfant qui allait devenir le futur Louis XIV. La fête a été supprimée par la Révolution française et rétablie par Bonaparte. C'est une fête religieuse chômée au même titre que Noël, l'Ascension et la Toussaint. 

L'Assomption, qui entérine la place à part de Marie dans l'humanité, n'est devenue un dogme de l'Église catholique que le 1er novembre 1950, avec la publication par le pape Pie XII de la Constitution apostolique « Munificentissimus Deus » où il est dit : « L'Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, une fois achevé le cours de sa vie terrestre, a été assumée (ou élevée) corps et âme à la gloire céleste ».

Ce document revêtu de l'infaillibilité pontificale engage la foi des catholiques.

Naissance
Napoléon Bonaparte (Napoléon 1er)
15 août 1769 à Ajaccio (Corse, France) - 5 mai 1821 à Sainte-Hélène (Empire britannique)

Général d’origine corse, Napoléon Bonaparte s’illustre pendant la Révolution française en défaisant les Autrichiens en Italie. Il mène ensuite en Égypte une campagne dont il travestit l’échec avec un art de la propagande dont il ne se départira jamais jusqu’à sa mort.

Par le coup d’État de Brumaire (9-10 novembre 1799), il instaure son pouvoir personnel avec le titre de Premier Consul et clôt la Révolution. Ses réformes imprègnent encore notre société et notre manière de vivre : il promulgue le Code Civil et fonde la plupart des grandes institutions actuelles (préfets, Université, Banque de France,...). Mais il n’en reste pas là et, dans l’espoir de pérenniser son pouvoir, se fait proclamer Empereur des Français en 1804 sous le nom de Napoléon 1er. Pendant dix ans, il va devoir combattre plusieurs coalitions européennes conduites par l’Angleterre pour tenter de conserver les conquêtes territoriales de la Révolution.

Fort de ses premiers succès, il renverse le vieil empire germanique et prépare l’unification de l’Allemagne. Il relève aussi le nom de l’Italie et restaure un État polonais. À la tête de ses armées, il porte jusqu'à Moscou les idées de la Révolution et du siècle des «Lumières». Sa défaite définitive à Waterloo (1815) laisse la France durablement affaiblie. Mais la carte de l’Europe est bouleversée et le monde transformé…

Ainsi l'Amérique latine a-t-elle profité de la guerre menée par les Français en Espagne et au Portugal pour s'émanciper. Quant à l'Angleterre, ennemie héréditaire de la France, elle a bâti sur la défaite de celle-ci sa puissance à venir. Et le monde arabe est sorti d'une léthargie de plusieurs siècles suite à la malheureuse expédition d'Égypte !

Voir : Ombres et lumières d'un destin d'exception
Décès
Cléôpâtre
69 av. J.-C. à Alexandrie (Égypte) - 15 août 30 av. J.-C. à Alexandrie (Égypte)

«Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé», note le philosophe Blaise Pascal dans ses Pensées. C’est dire si l’Histoire tient à peu de chose ! Peu de destins, en tout cas, sont aussi romanesques que celui de la dernière reine d’Égypte, lointaine descendante d’un général d’Alexandre le Grand.

Maîtresse de Jules César puis de son lieutenant Antoine (ou Marc-Antoine), Cléopâtre VII Ptolémée se suicide ainsi que ce dernier pour ne pas tomber à la merci du futur empereur Auguste, après que sa flotte ait été défaite à Actium, au large de la Grèce.

Voir : Le plus grandiose de tous les romans-photos
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

D'où vient le surnom d'«Immortel» donné aux membres de l'Académie française ?

Réponse
Publicité