ça s'est passé un...

16 février

événements

16 février 1454 : Le « voeu du faisan »

Le 16 février 1454, le duc de Bourgogne Philippe le Bon et son fils, le futur Charles le Téméraire, organisent à Lille une somptueuse fête à laquelle sont associés les chevaliers de l'Ordre de la Toison d'Or, autrement dit les grands dignitaires du duché.

Au cours de cette fête aux relents païens, les participants font le voeu sur un faisan (sic) de se croiser et de délivrer Byzance, conquise par les Turcs le 29 mai 1453. Le « voeu du faisan » ne sera jamais réalisé et restera comme un témoignage de légèreté et de ridicule.

16 février 1804 : Raid libyen de l'USS Intrepid

Au début du XIXe siècle, pendant la courte période de paix consécutive à la paix d'Amiens, les Occidentaux soumettent le port de Tripoli à un blocus. Ils veulent en finir avec la pirateriepratiquée en Méditerranée par les Barbaresques de la Régence de Tripoli, Décidés à ne pas se laisser faire, ceux-ci  s'emparent en octobre 1803 de l'un des navires du blocus, l'USS Philadelphia, et l'enrôlent dans leur flotte.

Le lieutenant américain Stephen Decatur projette de venger l'offense faite à la bannière étoilée. Dans la nuit du 16 février 1804, il entre dans le port de Tripoli à bord d'un navire turc dont il s'est emparé et qu'il a rebaptisé USS Intrepid. Le lieutenant et ses hommes montent à bord de l'USS Philadelphia, neutralisent sans coup de feu les soixante hommes de l'équipage et mettent le feu au navire. Ils repartent sans dommage. Cet « exploit » fondateur va faire la gloire de la toute jeune US Navy (note).

16 février 1857 : Autodestruction mystique du peuple Xhosa

De 1770 à la fin du XIXe siècle, on recense au total en Afrique australe neuf « guerres des frontières » ou « guerres cafres » (d'un mot hollandais qui désigne les Noirs). Elles opposent les colons Boers, de rudes paysans calvinistes d'origine franco-hollandaise, aux éleveurs Xhosas, des Bantous à peau noire venus du nord, qui se sont installés à l'ouest du fleuve Fish. Ces guerres s'intensifient lorsque les Britanniques, arrivés au Cap en 1815, repoussent les Boers plus loin vers le nord.

Les Xhosas tentent de résister y compris en adoptant les armes de l'ennemi : un journal en langue xhosa, Ikwesi (« L'Étoile du Matin ») est publié en 1841 et une traduction de l'Évangile établie en 1854. Mais le désespoir guette. Une jeune fille de seize ans, Nongqawuse, reçoit en puisant de l'eau un message de l'au-delà et en parle à son oncle, le prophète Mhlakaza. Celui-ci croit comprendre le message : les Xhosas reprendront le dessus sur les Blancs et les rejetteront à la mer à une date bien précise, le 16 février 1857. Mais il faut qu'au préalable, ils abattent leurs troupeaux et brûlent leurs récoltes !... Une majorité de Xhosas prennent la prophétie au pied de la lettre et s'exécutent. Il s'ensuit une grande famine. On parle de 68 000 victimes, soit les deux tiers de la communauté xhosa. Les Britanniques peuvent dès lors s'emparer des terres sans coup férir.

Suite de l'article

16 février 1899 : La mort « heureuse » de Félix Faure

Émotion à l'Élysée. Le président de la République est mort dans les bras d'une admiratrice, une demi-mondaine du nom de Maguy (Meg) Steinheil... Cela s'est passé le 16 février 1899.

La victime, Félix Faure, était un bel homme de 58 ans avec une fine moustache tournée à la façon de Guy de Maupassant. Ses contemporains le surnommaient affectueusement le «Président Soleil» en raison de son amour du faste...

Suite de l'article

16 février 1932 : Moulinex « libère » la femme

Publicité des années 1940 pour la marque Moulinex, DR.Le 16 février 1932, un modeste industriel de la région parisienne, Jean Mantelet, dépose le brevet du presse-purée. C'est en voulant rendre service à sa femme qu'il a eu l'idée de cet appareil à manivelle. Le succès est immédiat.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'industriel lance les premiers appareils électroménagers à moteur. Pour la sortie d'un moulin à café électrique, par crainte d'un insuccès fatal à son activité, il baptise son entreprise « Moulin X » ou Moulinex. On sait ce qu'il adviendra de ce nom.

Dans les années 1960 fleurissent les slogans « Moulinex libère la femme » et « Vive la cuisine presse-bouton ». Avec ses équipements ménagers, la marque accompagne l'émergence de la société de consommation des Trente Glorieuses. La société est introduite en Bourse en 1969.

Pionnier de la décentralisation, Jean Mantelet transporte ses ateliers dans les petites villes normandes. Au total 13 usines employant jusqu'à onze mille salariés. Mais faute d'héritier, l'industriel échoue à transmettre son entreprise en de bonnes mains à sa mort le 19 janvier 1991.

En 1994, les usines de Granville et Domfront ferment ; en 1996, celles d’Argentan et de Mamers. L'apocalypse survient le mardi 11 septembre 2001, une date historique entre toutes, la direction de Moulinex annonce le dépôt de bilan et la fermeture des usines de Falaise, Cormelles-le-Royal, Carpiquet, Bayeux et Alençon, la première à avoir été créée en 1937. 5600 salariés sont licenciés. Quelques jours plus tard, SEB, un groupe d'origine bourguignonne, aujourd'hui N°1 de l'électro-ménager, reprend la marque et trois usines restantes...

16 février 1940 : L'Altmark hors de combat

Le 16 février 1940, le premier Lord de l'Amirauté britannique Winston Churchill ordonne la mise hors de combat d'un navire allemand, l'Altmark, dans un fjord de Norvège. Piqué au vif, Hitler va prendre la décision d'envahir le pays scandinave, en dépit de sa neutralité.

16 février 1943 : Service du Travail Obligatoire (STO)

Le 16 février 1943, une loi de l'État français institue le Service Obligatoire du Travail, rebaptisé très vite Service du Travail Obligatoire (STO) en raison des moqueries suscitées par ses initiales.

On comptera jusqu'en juin 1944 un total de 650 000 départs au titre du STO. Mais aussi environ 200 000 réfractaires. Beaucoup de ceux-ci entreront dans la Résistance et prendront le maquis...

Suite de l'article

C'est sa fête : Julienne

La sainte du jour naquit à Nicomédie (aujourd'hui Izmit, en Turquie). Elle fut martyrisée en 305, à l'époque romaine, parce qu'elle voulait rester vierge. Même son père, paraît-il, réclama sa mort pour un pareil crime.

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net