22 mai 1781

L'édit de Ségur réserve la carrière d'officier aux nobles

 

Les défaites de la France dans la guerre de Sept Ans (1756-1763) ont révélé l'incurie de nombre d'officiers supérieurs, souvent des bourgeois fraîchement anoblis qui avaient acheté leur grade et leur régiment. La noblesse désargentée des provinces s'émeut d'être pendant ce temps contrainte à l'inactivité. « Les richesses qui corrompent tout sont désormais un titre suffisant pour prétendre à toutes les places, » dit-on.  Pour y remédier et restaurer le prestige de la noblesse, sous le règne de Louis XVI, le ministre de la Guerre, le marquis de Ségur, signe un édit qui réserve les grades d'officiers supérieurs aux détenteurs de quatre quartiers de noblesse. 

Mais le ministre ne retient pas la suggestion émise un quart de siècle plus tôt par le chevalier d'Arc d'accorder en parallèle un titre de noblesse aux « bas-officiers » (ou sous-officiers) méritants issus de la roture. Du coup, ceux-ci se voient privés d'avancement et n'ont plus accès à l'épaulette d'officier. Il va en résulter beaucoup d'aigreur dans les rangs de l'armée et ces bas-officiers seront parmi les premiers à rejoindre la Révolution quelques années plus tard.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net