16 octobre 1690

Première bataille de Québec

 

Le 16 octobre 1690, alors que la France et l'Angleterre s'opposent dans le cadre de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, un détachement anglais commandé débarque en Nouvelle-France, à Beauport, sur le Saint-Laurent.  Le chevalier William Phips, qui commande le détachement, envoie un émissaire auprès du gouverneur de la ville de Québec, le comte Louis de Frontenac, en le sommant de se rendre.

Mais Frontenac fait croire à l'émissaire que la ville est fortement défendue et déclare crânement que sa seule réponse viendra de « la bouche de ses canons ».

Dissuadé d’attaquer, Phips fait néanmoins bombarder la ville depuis ses bateaux, sans grands dommages. Sa flotte, à l’inverse, reçoit quelques boulets qui l’incitent à lever l’ancre. Puis une série de violents orages cause des dégâts aux navires. S’ajoutant à la variole, ils décident Phips à rentrer au Massachusetts dont il obtiendra le gouvernement.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net