7 mai 2017

Deuxième tour des présidentielles françaises

 

Qualifiés le 23 avril précédent, Emmanuel Macron (En Marche !, centre) et Marine Le Pen (Front National, extrême-droite) se sont disputés les suffrages des Français ce dimanche 7 mai 2017 pour succéder à François Hollande à la présidence de la République.

Après l'élimination d'Alain Juppé et Manuel Valls aux primaires des partis traditionnels et la disqualification de François Fillon suite à la suspicion d'un détournement de fonds publics, Emmanuel Macron est très vite apparu comme le grand favori face à la candidate de l'extrême-droite. Le voilà élu avec 65% des votants (et 48 % des inscrits) après un débat qui s'est soldé par le naufrage de sa rivale.

Un succès d'autant plus paradoxal qu'il n'a pas de passé politique et porte une doctrine néolibérale récusée par la moitié de l'électorat. Il était aussi le seul des onze candidats à s’afficher résolument européiste.

Son élection va conduire à la fracture du Parti socialiste et du parti Les Républicains (droite) ainsi qu'à l'émergence d'un bloc central comme la France en a connu sous la IVe République, avec une coalition de circonstance entre SFIO, radicaux et MRP, en opposition aux communistes et aux gaullistes.

Notons pour l'anecdote qu'Emmanuel Macron a un point commun avec le président des États-Unis Donald Trump : ils ont le même écart d'âge avec leur épouse respective (pas dans le même sens).

Il se distingue par contre de Donald Trump sur un autre point : il devient à 39 ans le plus jeune président de la République française devant Louis-Napoléon Bonaparte, élu à 40 ans, et Valéry Giscard d'Estaing, élu à 48 ans, tandis que Donald Trump est à 70 ans le plus vieux président des États-Unis

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net