6 décembre 1922

Naissance de l'« État libre d'Irlande »

 

Le 6 décembre 1921 a été signé le traité de Londres qui a mis fin à deux ans de guerre civile et plusieurs siècles d'oppression de l'Irlande. Conformément au traité, l'Irlande se sépare de la Grande-Bretagne pour devenir l'« État libre d'Irlande » tout en restant incluse dans le Commonwealth britannique, dans les mêmes termes que le dominion du Canada. Le Parlement de Belfast reçoit toutefois le droit de se prononcer ultérieurement sur le maintien de l'Irlande du nord (l'Ulster), à majorité protestante, au sein du nouvel État. Les militants indépendantistes du Sinn Fein, partisans d'une séparation complète d'avec Londres et du maintien à tout prix de l'unité de l'île, refusent le 7 janvier 1922 de ratifier le traité. Lorsque celui-ci entre en vigueur comme prévu le 6 décembre 1922, il est suivi dès le lendemain de la sécession de l'Irlande du nord, laquelle choisit de rester dans le Royaume-Uni. Il s'ensuit une nouvelle guerre civile longue et douloureuse.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net