Regards sur l'enfant

Notre époque : l'enfant comme un cadeau ou un fardeau ?

Plus le XXe siècle avance, plus l’enfant des pays riches acquiert de droits et de liberté : avec l’amélioration des conditions de vie, le développement de la contraception et des méthodes de fécondation assistée, le bébé est espéré puis fêté comme un petit roi, même si les foyers sont souvent éclatés.

Couches-culottes et petits pots, crèches et centres de vacances, jeux vidéos et programmes de télévision, tout est pensé pour son confort. Son bien-être psychique n’est pas oublié, notamment avec les travaux de Françoise Dolto sur le développement des plus jeunes et le mal-être des adolescents.

L’enfant commence à être considéré comme un individu à part entière auquel il faut donner un véritable statut.

L'Argent de poche (1976, film de François Truffaut)
 

Après avoir créé l'Unicef en 1946, les Nations unies adoptent en 1959 une Déclaration sur les droits de l’enfant puis, en 1989, une Convention internationale. Aujourd’hui la singularité de l’enfant n’est donc plus remise en question, au contraire : longtemps laissé à la marge, il a pleinement pris place au cœur de nos sociétés.

Et ce n'est pas sans conséquences : on l'observe, on le protège, on l'épie. Avant même sa naissance, il est l'objet d'une surveillance de chaque instant qui fait vivre les parents dans un stress continuel. Est-il hyperactif, dyslexique ? S'exprime-t-il suffisamment ? N'a-t-il pas oublié son portable ?

Être un parent parfait, quelle responsabilité ! Impossible de relâcher les efforts si l'on veut être un bon représentant de la nouvelle éducation positive, celle qui allie bienveillance, écoute et partage. Fini les tapes sur les fesses, vive les manuels de coaching ! On laisse désormais Junior recracher les petits pois avant d'organiser une réunion de crise. Pour des parents eux-mêmes élevés dans l'ambiance libertaire des années 70, pas facile de trouver l'équilibre face à ces chers petits monstres.

Choyés comme jamais par les parents, tontons, taties, papys et mamies, ils prennent leurs aises et développent une fâcheuse tendance à jouir sans limites du nid familial, de son frigo et de son abonnement internet.

Mais vient un jour où ils doivent à leur tour prendre leur envol. À eux alors de s'interroger sur les mystères de la maternité et de l’enfance...

En ce début de 3e millénaire, de plus en plus de jeunes couples reculent devant l’obstacle. Au diable les gazouillis, les couches et les insomnies. Ils choisissent de se consacrer à eux-mêmes. La liberté avant tout !

À l'heure de la consommation effrénée, des voyages à tout-va et de la crainte de l'avenir, l'enfant, apparaît davantage comme une charge que comme une source d'épanouissement. C’est d’autant plus sensible dans les métropoles frappées par les difficultés de logement et de transport. À quoi bon se reproduire dans un monde de brutes ? Autant profiter tant qu’il est temps ! Après nous, le déluge...

Heureusement, risettes et gouzi-gouzi ont toujours du succès et la France, même vieillissante, a continué tant bien que mal de tenir son rang en matière de fécondité. Du moins jusqu’à ces dernières années.

Isabelle Grégor
Publié ou mis à jour le : 2024-06-02 18:06:51

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net