Louis-Alexandre Berthier (1753 - 1815) - Le maréchal de l'ombre - Herodote.net

Louis-Alexandre Berthier (1753 - 1815)

Le maréchal de l'ombre

Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel et prince de Wagram, n'est pas le plus célèbre des maréchaux d'Empire. Homme de l'ombre, sans le panache d'un Lannes ou d'un Murat, cet officier d'état-major fut pourtant de presque toutes les batailles napoléoniennes où ses talents d'organisateur furent décisifs et contribuèrent aux succès des armées de Napoléon Ier.

Benjamin Fayet
De l'Amérique à l'Italie

Fils d'un lieutenant de l'armée royale, Berthier est né à Versailles le 20 novembre 1753. Dans la lignée de son père, il décide de rentrer dans le génie et intègre l'école royale de Mézières. D'une grande précocité, il en sort en 1766 et est nommé ingénieur géographe à tout juste treize ans !

Quelques années plus tard, en 1772, il devient lieutenant à la légion des Flandres, avant d'entrer quatre ans plus tard dans les dragons de Lorraine où il est nommé capitaine en 1777. La guerre d'indépendance américaine lui donne alors l'occasion de vivre sa première expérience de la guerre puisqu'il est nommé à l'état major de Rochambeau durant les trois dernières années de la guerre de 1780 à 1783.

La révolution va alors être pour lui, comme pour beaucoup de soldats, un formidable accélérateur de carrière. Cette même année, il est fait lieutenant-colonel puis major-général de la garde nationale par Lafayette qu'il a côtoyé en Amérique. Durant ces premières années révolutionnaires, en tant qu'officier de la garde nationale, il a un rôle ouvertement royaliste et facilite l'émigration de certains membres de la famille royale comme Madame Adélaïde, Madame Victoire ou le comte d'Artois. Cette attitude lui vaut d'être destitué par les nouvelles autorités républicaines après la chute de la monarchie en août 1792.

Berthier devra alors attendre le Directoire pour être réintégré au sein de l'armée en 1795. Il est alors désigné comme général et chef d'état- major de l'armée d'Italie. L'année suivante, Bonaparte en prend le commandement. Berthier va alors sceller son destin à celui du futur Empereur

Publié ou mis à jour le : 2019-08-27 16:32:25

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net