1800 av. J.-C. à nos jours

Le judaïsme, le Dieu unique et la Bible

Les premiers Hébreux honoraient vraisemblablement un dieu tutélaire et protecteur comme chaque cité ou tribu du Moyen-Orient, au IIe millénaire av. J.-C.

Leur religion, le judaïsme, évolue vers le monothéisme (dico) et la foi en un Dieu unique, Yahvé, après la destruction du royaume d'Israël par les Assyriens (722 av. J.-C.). C'est, selon la Bible, au roi de Juda Josias (-639 ; -609) que revient le mérite d'avoir imposé le monothéisme en lieu et place du polythéisme local. Le judaïsme prend sa forme définitive après la destruction du royaume de Juda par les Babyloniens (597 av. J.-C.) et pendant l'exil de Babylone, au VIe siècle av. J.-C.

Les fondements du judaïsme

Les Hébreux sont dans l'attente du Messie qui les délivrera de l'oppression. Le mot, d'origine araméenne, signifie oint du Seigneur ; il se traduit en grec par... Christ (Jésus de Nazareth - Jésus-Christ - se présentera plus tard comme le Messie tant attendu mais seule une fraction des juifs le suivront ; ils fonderont le christianisme).

La vie religieuse des juifs s'ordonne autour de rituels importants, à commencer par la circoncision, une petite opération chirurgicale obligatoire pour tous les garçons et pratiquée dans les premiers jours qui suivent la naissance. Les « enfants d'Israël » (désignation des juifs dans la Bible) sont aussi tenus de respecter un ensemble de prescriptions alimentaires qui constituent la cacherout ou kashrout (les aliments qui respectent ces prescriptions sont dits casher, « convenables »).

La Pâque, qui commémore la fuite d'Égypte, est la fête la plus importante devant le Yom Kippour ou Grand Pardon. En décembre, la Hanoukka ou Fête des Lumières, commémore une victoire des Hébreux sur les Grecs en 164 av. J.-C. Elle donne lieu à un échange de cadeaux.

Le Temple de Jérusalem est le coeur géographique et affectif du judaïsme. Il conserve les textes sacrés ainsi qu'un chandelier sacré à sept branches, la Ménorah.

Le Temple a été construit par le roi Salomon pour abriter l'Arche d'Alliance, détruit par Nabuchodonosor, reconstruit une première fois après le retour des juifs de Babylone puis à nouveau par Hérode, avant d'être définitivement détruit par les Romains. Les vestiges actuels, réduits à un mur d'enceinte, le Mur des Lamentations, témoignent des drames subis par les Hébreux au cours de leur longue Histoire.

La Bible

Le judaïsme puise ses sources dans la Bible (dico). Il s'agit d'un ensemble de livres qui relatent l'alliance conclue entre le Dieu unique et les Hébreux, selon l'annonce faite à Abraham et confirmée à Moïse. Ces livres ont été rédigés par des scribes ou érudits juifs, entre l'an 500 et l'an 150 avant Jésus-Christ. Ils incluent des épopées, des annales royales, des récits mythologiques, des poèmes, des prières formulées par des prophètes ainsi que des textes juridiques.

Les rédacteurs ont utilisé des compilations de textes anciens, des archives de diverses origines et de différentes époques, mais probablement pas beaucoup plus haut que le VIIe ou le VIII e siècle av. J.-C. La plupart des événements relatés dans la Bible sont censés se dérouler au IIe millénaire av. J.-C. à moins qu'ils ne se perdent dans la nuit des temps.

Les scribes, notons-le, ne cherchaient pas à retrouver l'histoire du peuple hébreu au sens des historiens modernes. Ils voulaient montrer que, depuis l'origine, ce peuple avait noué une alliance avec un dieu unique et que celui-ci s'est manifesté à travers toutes sortes de péripéties. Il s'agit donc d'un récit théologique dans lequel les historiens et les archéologues peuvent parfois, surtout pour les périodes postérieures au Xe siècle, trouver des informations historiques.

- Le Pentateuque

-  Les cinq premiers livres (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) sont les plus anciens. Ils racontent la création du monde et les origines du peuple hébreu (ou juif) en s'inspirant des récits oraux qui ont circulé de génération en génération pendant des siècles et des siècles.

Centrés sur les rapports entre Dieu et le peuple d'Israël, ils constituent le fondement de la religion juive. Le Lévitique définit en particulier les règles qui s'imposent aux pratiquants de la religion. Ces livres constituent un tout appelé le Pentateuque (d'un mot grec qui désigne les cinq étuis qui renferment les rouleaux correspondants) ou plus simplement la Loi, ou Torah en hébreu.

- Les livres des prophètes

Les huit livres suivants sont les livres prophétiques. Ils évoquent l'Histoire des Hébreux, de leurs rois, de leurs juges et de leurs prophètes jusqu'au retour de la captivité de Babylone (Josué, Les Juges, Samuel, Les Rois, Esaïe, Jérémie, Ezéchiel, Les douze petits prophètes).

- Les Écrits

La Bible judaïque s'achève par onze livres (les Écrits). Il s'agit de recueils de philosophie ou de poésie : Les Psaumes, le livre de Job, Les Proverbes, le livre de Ruth, Le Cantique des Cantiques, Qohéleth (ou l'Ecclésiaste), Les Lamentations, le livre d'Esther, le livre de Daniel, le livre d'Esdras, le livre de Néhémie, les Chroniques.

Fabienne Manière

Publié ou mis à jour le : 2021-10-30 08:28:46

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net