La Préhistoire

Le Néolithique

En 12000 av. J.C., l’homme est encore un chasseur-cueilleur nomade. Pour les besoins de la chasse, il domestique un animal : le chien. À cette époque s’achève la dernière glaciation : la profusion de la faune et de la flore qui en découle va alors l’aider à sortir peu à peu de la préhistoire.

Le stress induit par les variations climatiques semble avoir joué un rôle majeur pour aiguillonner l’homme dans ses innovations. Les premières civilisations apparues de façon autonome coïncident en effet avec les régions tempérées présentant les plus fortes variations de précipitations.

La sédentarisation précède l'agriculture

C’est de loin le Proche-Orient qui a connu les évolutions les plus précoces, et on va se focaliser sur cette région. Les plus anciens vestiges de la transition néolithique ont été retrouvés le long d’un arc allant de la Palestine au Zagros (Iran occidental)  en passant par le Taurus, appelé le « Croissant Fertile ». On notera qu’il s’agit de l’arc fertile qui relie les deux zones de forte variabilité climatique déjà mises en avant à l’échelle du globe.

L’abondance de la nourriture suite au réchauffement climatique évite à l’homme de se déplacer sur de grandes distances : il se sédentarise. Les premiers villages apparaissent dès 12000 av. J.C.. Il naît alors le besoin de concentrer la faune et la flore à proximité immédiate du village : ainsi apparaissent l’agriculture et l’élevage, vers 10000 av. J.C..

Peu à peu, l’homme sélectionne les meilleures plantes et animaux, qui se séparent progressivement des variétés sauvages : c’est le début de la domestication. La chèvre est domestiquée vers 10000 av. J.C., mais la véritable révolution est liée à la domestication du blé et de l’orge un millénaire plus tard, qui permettront la croissance démographique des premières civilisations. Les villages deviennent permanents et s’accroissent à cette époque. Les domestications se poursuivent : le mouton et le bœuf, puis le porc et le chat pour les animaux. Les pois et lentilles pour les végétaux.

Dans le même temps, ce phénomène de domestication commence à concerner d’autres régions du monde. Cependant, il n’aura pas partout la même importance dans le développement des civilisations. Le maïs de Mésoamérique, le millet de Chine du nord, et le riz de Chine du sud se démarquent nettement dans leur rôle à venir, aux côtés du blé et de l’orge du Proche-Orient.

Dans le Croissant Fertile, -6000 apparaît comme une date cruciale, car elle marque les débuts de la maîtrise de l’irrigation. En Mésopotamie, la plaine désertique traversée par le Tigre et l’Euphrate peut enfin être conquise, notamment par la culture de l’orge. C’est à peu près à la même époque que l’agriculture gagne l’Égypte. Dans ce pays, le Nil se charge tout seul d’irriguer les terres à chaque crue annuelle, contrairement au Tigre et à l’Euphrate. Cependant, le delta est séparé du Croissant Fertile par le désert du Sinaï, ce qui explique que le blé n’ait pas gagné le pays plus tôt.

La présence de riches sols alluvionnaires à proximité des fleuves favorisent les fortes concentrations de population : peu à peu, les villages se transforment en villes. De plus, la pression liée à la désertification de la région pousse l’homme à innover : dans le domaine de l’agriculture pour accueillir les réfugiés climatiques, et dans le domaine de la guerre pour en repousser les attaques. Dans les villes, la différenciation entre les corps de métier s’amplifie. La société dirigeante gouverne une population de plus en plus vaste et complexe. En Égypte et en Mésopotamie, l’humanité est en train d’entrer dans l’Histoire.

Vincent Boqueho

Épisode suivant Voir la suite
Les joyaux du Tassili

L'auteur : Vincent Boqueho

Vincent Boqueho est astrophysicien et professeur de physique en classes préparatoires à Nice. Féru d'Histoire longue, il a publié un essai percutant sur l’influence du climat : Les civilisations à l’épreuve du climat (éditions Dunod, avril 2012, 186 pages, 18 euros).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net