570 à 632

Introduction à l'islam

Quelque part au milieu de l'Arabie, à l'époque où l'empire romain sombre sous les coups des Barbares, un marchand du nom de Mahomet fait part à son entourage des paroles que Dieu lui souffle.

Alban Dignat
Mahomet, Muhammad ou Mohamed ?

Le prophète de l'islam est appelé en arabe Mohamed, qui veut dire : « Celui qui est louangé ». Les Iraniens l'appellent dans leur langue Mahmoud et les Turcs Mehmet. Quant aux musulmans d'Afrique occidentale, ils le désignent sous le nom de Mamadou. En Europe, les Anglo-Saxons, qui ont découvert assez tard le monde musulman, appellent le prophète Muhammad en se conformant à la phonétique arabe.
Par contre, les Français, les Espagnols et les Allemands, qui ont affronté les Turcs ottomans pendant près d'un millénaire, ont connu l'islam et son fondateur par leur intermédiaire. C’est ainsi qu’ils désignent le prophète par une déformation phonétique du mot turc Mehmet : Mahoma en espagnol et Mahomet en français et en allemand. Goethe a ainsi écrit un célèbre poème : Mahomets Gesang. En français, la première occurrence de ce nom remonte au moine Raoul Glaber (début du XIe siècle) qui décrit les « Sarracènes » (« Sarrazins ») et mentionne « leur prophète, qu’ils appellent Mahomed ».
Regrettons qu'en France, dans un souci de bienséance politique, certains auteurs contemporains utilisent la version anglaise Muhammad (par exemple dans Encyclopedia Universalis), d'autres Mohammed, Mohamed ou encore Mouhammad... L'appellation usuelle Mahomet a l'avantage d'être comprise par tous les francophones et adaptée à la phonétique française. Le bon sens veut que l'on s'y tienne (de la même façon que l'on désigne la capitale de la Chine par Pékin et non par l'appellation officielle Beijing).

Prédicateur, chef de guerre et homme d'État

Mahomet invite ses compatriotes arabes à renoncer aux divinités coutumières pour ne plus adorer que le Dieu unique (Allah en arabe) et se soumettre aux piliers de la nouvelle foi.

Meneur d'hommes efficace, il soumet à son autorité la péninsule arabe en une dizaine d'années. Après sa mort, en 632, ses successeurs ou remplaçants (califes en arabe) entraînent leurs troupes à la conquête du Moyen-Orient et de la rive sud de la mer Méditerranée.

Toutes les paroles de Dieu sorties de la bouche de Mahomet sont retranscrites dans un recueil qui fait désormais autorité parmi les croyants de la nouvelle religion : le Coran, d'après un mot arabe qui veut dire « Récite ».

Les croyants eux-mêmes se disent musulmans, d'après un mot arabe qui veut dire « soumis » (à Dieu). Le mot islam, qui désigne leur religion, a la même origine.

Sources historiques et bibliographie

La vie de Mahomet et les premiers temps de l'islam sont bien connus des historiens. Le récit qui en est fait dans les articles ci-après est strictement conforme aux connaissances généralement admises. Les dates des principaux événements correspondent à ce qu'admettent la plupart des historiens même si elles comportent une grande part d'incertitude.
Sur le Prophète de l'islam, sa vie, ses actions, ses combats... et sa vie conjugale, les historiens disposent du témoignage de ses nombreux disciples. Les connaissances historiques sont donc bien établies et il n'y a guère de divergence entre les ouvrages sérieux et les grandes encyclopédies.

Il existe en français une célèbre biographie par l'islamologue Maxime Rodinson, Mahomet (Seuil). On peut aussi trouver des synthèses intéressantes dans l'Encyclopedia Universalis ainsi que dans l'Histoire de la civilisation, par Will Durant (éditions Rencontre). Des lecteurs arabisants préfèrent pour leur part les ouvrages de Martin Lings et Roger Caratini.
Sur les malentendus entre l'Occident et l'islam, on peut lire un petit livre de Paul Balta aux éditions Le Cavalier Bleu : L'islam, idées reçues (2001).

 


Épisode suivant Voir la suite
Mahomet
Publié ou mis à jour le : 2020-11-04 20:07:40

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net