Jean-Claude Barreau - Historien de combat - Herodote.net

Jean-Claude Barreau

Historien de combat

Né il y a 80 ans, le 10 mai 1933, Jean-Claude Barreau n'en finit pas de surprendre. Officier, prêtre, conseiller politique, essayiste... cet infatigable touche-à-tout milite aujourd'hui contre les dérives néolibérales du capitalisme.

Bon historien, il propose la Sérénissime République (Venise) en modèle à nos dirigeants...

Jean-Claude BarreauNé à Paris, d'une mère de culture juive et d'un père anticlérical de souche catholique, Jean-Claude Barreau se réfugie à Vendôme pendant l’Occupation tandis que ses parents font leur vie chacun de leur côté.

Dans cette paisible cité du Val de Loire éclairée par le souvenir de Ronsard et des Valois, il est éduqué par son grand-père maternel, un républicain patriote, juif et agnostique. De cette enfance découle sa passion pour l'Histoire et pour l'action sous toutes ses formes.

Après la guerre, il poursuit les études en khâgne puis à l’École coloniale, au cœur du Quartier latin. Sa vie bascule avec la rencontre d’un professeur passé du marxisme à l’orthodoxie. Lui-même se convertit au catholicisme. Jeune officier, il effectue un séjour en Afrique du Nord à la tête d'une troupe de tirailleurs marocains de 1955 à 1957 et en 1960, reçoit l'ordination après un passage au séminaire.

Prêtre-ouvrier et chef de bande

Sitôt ordonné, Jean-Claude Barreau devient prêtre-ouvrier  et travaille à plein temps dans une usine au nord de Paris bien que cette forme de sacerdoce soit réprouvée par le Saint-Siège. Mais sa vie bascule une nouvelle fois quand les curés des paroisses locales se plaignent auprès de lui des loubards qui mettent à mal le voisinage. Qu'à cela ne tienne, il décide de les dompter et entre dans la cage aux fauves. 

«Je me suis fait chef de bande pour pouvoir les entraîner où je voulais, lance-t-il. Avec un minimum de moyens et des véhicules de fortune prêtés par l'armée, je les ai emmenés faire du parachute. J'ai aussi parcouru avec eux le monde, jusqu'en Libye et au Moyen-Orient. De cette façon, je leur ai donné l'envie de se défoncer». Parmi ces jeunes à la dérive figure un dénommé Fabrice Lucchini. Aujourd'hui acteur à succès, il ne manque jamais une occasion d'exprimer sa gratitude à son éducateur. 

Fort de cette expérience, Jean-Claude Barreau ne peut se retenir d'adresser une pique aux éducateurs actuels qui se satisfont de «sortir» les voyous de leur bande et les rééduquent à grands frais. Une fois relâchés dans la nature, ces garçons en mal de contacts retombent presque inévitablement dans la bande...

Cette première tranche de vie, assortie d'un récit autobiographique bien enlevé, Foi d'un païen, vaut au jeune prêtre charismatique la faveur des médias. Mais lorsque, affecté dans une paroisse bourgeoise de Paris, il rencontre en 1969 une jeune infirmière et pour elle, choisit de renoncer à la prêtrise, c'est le tollé !

Ses passes d'armes homériques avec les partisans de la tradition font les choux gras de l'émission-culte de Bernard Pivot, Apostrophes. Ses essais, dans un style alerte et énergique à son image, recueillent un succès notable et lui-même s'installe dans le microcosme parisien en devenant responsable de collection chez l'éditeur Stock. 

Jean-Claude Barreau, prêtre des loubards

Conseiller du Prince

À l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, Jean-Claude Barreau, gaulliste de conviction, est recruté par la nouvelle équipe. Il collabore à la loi Lang (du nom du ministre de la Culture), qui instaure le prix unique du livre. «Le livre ne peut être traité comme un produit ordinaire dès lors que les libraires ont la faculté de retourner les invendus», explique-t-il.

François Mitterrand, qui a un faible pour les «électrons libres», le nomme conseiller à l'Élysée puis, en 1989, président de l'Office des Migrations Internationales et de l'INED (Institut National des Études démographiques).

À ce poste, ses livres sur la démographie en général et l'islam en particulier provoquent une nouvelle fois le tollé et le brouillent avec les socialistes. 

En 1993, avec le retour de la droite au pouvoir, Jean-Claude Barreau se rapproche d'un autre gaulliste historique, le ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, entre dans son cabinet puis prend la présidence de l'Université Léonard de Vinci, un établissement privé ouvert dans le département des Hauts-de-Seine.

Pourfendeur d'idées convenues

Parmi la quarantaine de livres qu'a déjà publiés Jean-Claude Barreau, plusieurs ont retenu notre attention pour la force et l'originalité de leur contenu, la limpidité de l'écriture et l'érudition qui s'en dégage : Toute l'Histoire du monde (2005), Toute la géographie du monde (2007), Un capitalisme à visage humain, le modèle vénitien (2011), Sans la Nation, le chaos.

D'autres encore auraient mérité d'être cités, comme Les vérités chrétiennes (Fayard, 2004). Dans ce petit essai, l'auteur, ancien prêtre, expose l'essentiel de la foi chrétienne à l'attention des agnostiques et des sceptiques, sans omettre une réflexion sur les difficultés de l'Église contemporaine.

Son évocation de la femme adultère (Jean  VIII, 1-11) vaut le détour. Ainsi que le raconte l'évangéliste Jean, des docteurs interpellent Jésus à propos d'une femme coupable d'adultère et condamnée à être lapidée. Jésus leur déclare : «Que celui d'entre vous qui n'a jamais péché lui jette la première pierre».  Les théologiens, dans l'embarras, choisissent de se retirer, à commencer par les plus âgés (!).  Resté seul face à la femme, Jésus lui dit : «Femme, où sont-ils donc passés? Personne ne t'a condamnée? - Personne», répond la femme. Et Jésus de répondre : «Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus».

Jean-Claude Barreau fait ce commentaire très personnel : «Ce Je ne te condamne pas constitue non seulement le sommet du judaïsme, mais à coup sûr de toute l'histoire des religions. Dans cette situation, qu'aurait fait Mahomet?...»

L'essayiste a caressé un moment le rêve d'entrer à l'Académie française. N'ayant plus aujourd'hui de fonctions officielles, il poursuit néanmoins ses travaux d'écriture et, fidèle à sa ville de Vendôme, donne régulièrement des conférences sur l’histoire universelle.

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net