Hector Berlioz (1803 - 1869) - Un si long purgatoire ! - Herodote.net

Hector Berlioz (1803 - 1869)

Un si long purgatoire !

Hector Berlioz, Émile Signol, 1832, Rome, Académie de France, Paris, BnF.  L'agrandissement représente le billet de 10 francs (1977).150 ans après sa mort, le 8 mars 1869, Hector Berlioz est un compositeur célèbre dans le monde entier. Il a obtenu un triomphe précoce avec la Symphonie fantastique en 1830, à Paris, mais a eu ensuite beaucoup de mal à percer dans son propre pays…

Berlioz est le plus grand de nos compositeurs romantiques et l’un des plus célèbres compositeurs français. Personnage historique, il a figuré sur le dernier billet de 10 francs et le gouvernement français songe enfin à le faire entrer au Panthéon où il serait le premier musicien à être admis.

Pourtant, de son vivant, sa musique n’a pas toujours été appréciée par les Français, tant par le public que par ses confrères et les critiques, lui-même critique de métier ayant eu la dent assez dure envers ses contemporains. Étonnamment, il a bénéficié à l’étranger d’un bien meilleur accueil.

Voici ci-dessus un extrait du Requiem de Berlioz enregistré à Bordeaux le 15 décembre 2012, avec une symphonie dirigée par l’une des rares femmes chef d’orchestre de France, Éliane Lavail.

Un compositeur surtout joué à l’étranger

Hector Berlioz avait le sens inné des grandes masses orchestrales. Son requiem (voir ci-dessus) requiert par exemple 400 musiciens et chanteurs !

Hector Berlioz, litographie, 1851, Paris, BnF. Réalisée pour John Ella, fondateur et directeur de l’ Union musicale à Londres et ami proche de Berlioz. L'agrandissement montre un texte intitulé À travers chants écrit par Hector Berlioz, vers 1862. Copie pour l'imprimeur avec corrections et passages autographes, Paris, BnF.Ses opéras sont aussi difficiles à monter. Les Troyens, œuvre en cinq actes, dure plus de 5 heures et nécessite des prima dona différentes pour les deux parties. La Damnation de Faust est plus une cantate dramatique qu’un véritable opéra.

Ses œuvres symphoniques ont connu une meilleure réussite. Tout le monde connaît sa Symphonie Fantastique, mais aussi, parfois sans le savoir, sa prodigieuse Ouverture du Carnaval Romain, la merveilleuse musique avec un grand solo d’alto d’Harold en Italie, d’après Lord Byron ou ses superbes Nuits d’été sur des poèmes de Théophile Gautier.

Plus que de sa musique, Berlioz a surtout vécu de sa plume. Il était critique musical pour de nombreux journaux et a entretenu une abondante correspondance. Il a aussi rédigé un Grand traité d’instrumentation, publié en 1843, qui fait encore autorité et des Mémoires parues après sa mort.

Un jeune ambitieux à la conquête de Paris

Hector Berlioz est né à La Côte-Saint-André (Isère) le 11 décembre 1803, d’un père médecin, et aurait dû continuer dans cette voie mais sa préférence allait vers la musique.

Ses parents lui ayant coupé en partie les vivres, il subvint à ses besoins grâce à ses amis, à des leçons et surtout à des articles qui assureront plus tard l’essentiel de ses revenus.

Berlioz dirigeant un concert de la société philharmonique, Gustave Doré, Lithographie, 1850, Paris, BnF. L'agrandissement montre une séance dans la salle du Conservatoire de musique de Paris, gravure 1888, collection privée.Ce n’est qu’à sa cinquième tentative, en 1830, qu’il obtient le Grand Prix de Rome pour sa cantate La mort de Sardanapale. Avant de partir pour la villa Médicis, il compose la Symphonie fantastique... en vue de séduire l'actrice Harriet Smithson ! Le succès dépasse ses espérances auprès du public (comme auprès de son actrice).

En quête de reconnaissance, Berlioz est cependant profondément affecté par l'indifférence qui accueille en 1846 la Damnation de Faust. « La France, au point de vue musical, n'est qu'un pays de crétins et de gredins ; il faudrait être diablement chauvin pour ne pas le reconnaître », écrit-il le 15 mars 1848.

Couvert de dettes, il entame de nombreux voyages à l’étranger, en Russie puis en Angleterre, où sa musique est plus appréciée qu’en France. Dans les années 1850, son ami Liszt popularise sa musique en Allemagne où ses opéras reçoivent également un bon accueil.

Publié ou mis à jour le : 2019-05-22 17:18:13

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux