Le dictionnaire de l'Histoire - Haïti - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Haïti

Vaste comme la Belgique (27.750 km2) et peuplée de près de 10 millions d'habitants, l'actuelle république de Haïti est l'héritière de la colonie française de Saint-Domingue. Elle occupe dans les Grandes Antilles le tiers occidental de l'île d'Hispaniola, les deux autres tiers étant occupés par la République dominicaine.

Par les traités de Ryswick, en 1697, Louis XIV acquiert la partie orientale de l'île, l'Espagne conservant le reste. Les plantations prospèrent avec des esclaves africains et des «engagés» européens, les «Bas-Rouges», qui travaillent dans les mêmes conditions. Appelée «côtes et îles de Saint Domingue en l'Amérique sous le vent», la colonie est au XVIIIe siècle le joyau du premier empire colonial français. Mais la Révolution française entraîne le soulèvement des esclaves. Le chef noir François Toussaint Louverture repousse les Anglais. Gouverneur général de l'île, il s'octroie une large autonomie.

Le Premier Consul Bonaparte tente de reprendre la main. Une armée débarque au Cap-Français sous les ordres du général Charles Leclerc. Mais elle est décimée par les rebelles et la maladie et rembarque en catastrophe. Haïti devient indépendante le 1er janvier 1804. Après une pénible gestation, ce premier État noir de l'époque moderne, connaît une relative stabilité pendant 25 ans sous la présidence de Charles Boyer mais celui-ci est chassé par une révolte sociale en 1843.

Une succession de coups d'État entraîne la république dans une irrésistible descente aux enfers. En 1915, les troupes américaines débarquent dans la capitale, Port-au-Prince, pour restaurer la stabilité et la sécurité. En 1957, l'arrivée au pouvoir d'un médecin de 50 ans, François Duvalier, laisse espérer une sortie des ténèbres. Mais le nouveau président instaure une dictature népotique et sanglante en s'appuyant sur une milice privée, les «tontons macoutes». L'échec du prêtre Aristide, dans les années 1990, décourage les bonnes volontés.

Rien ne permet de présager un futur plus souriant à ce pays affecté par la déforestation, le sida, l'analphabétisme, la misère et la corruption, dépourvu de structures étatiques et dont la bourgeoisie ignore ce que pourraient signifier l'«intérêt national» et le «bien public»... Il n'empêche que le sort plus souriant de sa voisine Saint-Domingue montre que l'esclavage, la colonisation et l'Histoire ne sont pas des tares insurmontables.

Voir : D'Hispaniola à Haïti

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès