Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> Charles VI le Fou (1368 - 1422)
Charles VI le Fou
4 novembre 1380 : sacre de Charles VI à Reims
• 1er mars 1382 : révolte fiscale des Maillotins
• 5 août 1392 : Charles VI le Bien Aimé devient le Fou
• 23 novembre 1407 : assassinat dans la rue Vieille du Temple
• 27 avril 1413 : révolte des Cabochiens
• 25 octobre 1415 : la «fleur de la chevalerie française» défaite à Azincourt
• 10 septembre 1419 : assassinat de Jean sans Peur
• 21 mai 1420 : la France humiliée par le traité de Troyes
21 octobre 1422 : mort de Charles VI
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Charles VI le Fou (1368 - 1422)

Artisan involontaire des malheurs de la France


Charles VI a 11 ans quand il succède à son père Charles V le sage, le 16 septembre 1380. Il est sacré à Reims selon l'antique coutume le 4 novembre 1380. Les habitants de la ville saluent le sacre par les cris de « Vive le roi de France ! Montjoie Saint Denis ! ».

Charles VI de Valois dit Charles Le Fou (3 décembre 1368 ; 21 octobre 1422)Mais le roi étant mineur, ses puissants oncles, Louis d'Anjou, Jean de Berry, Louis de Bourbon et Philippe de Bourgogne, assurent la régence et en profitent pour dilapider les ressources du royaume et instaurer de nouveaux impôts pour leur profit personnel.

Plusieurs révoltes secouent le pays, comme celle des Maillotins à Paris en 1382 ou encore celle des villes de Flandre réprimée par l'armée du roi à Rozebeke la même année.

En 1388, le roi Charles VI reprend en main les affaires du royaume. Il chasse ses oncles prévaricateurs et rappelle les sages conseillers de son père, gens de modeste extraction que les princes surnomment avec mépris les « Marmousets ».

Le jeune roi est alors appelé par ses sujets Charles VI le Bien-Aimé et le royaume entre dans une longue « embellie ».

Une folie congénitale

Las, le 5 août 1392, le roi, qui n'a encore que 24 ans, traverse la forêt du Mans à la tête de ses troupes quand un illuminé surgit devant le roi, saisit la bride de son cheval et lui crie : « Arrête, noble roi, tu es trahi ! » Peu après, la lance d'un soldat heurte un bouclier. Au bruit, le roi qui s'était assoupi sous l'effet de la chaleur, tire son épée et frappe ses compagnons. Six chevaliers sont tués avant qu'on ait pu le maîtriser !

Désormais les crises de folie ne vont plus quitter le jeune souverain. Cependant, seul son entourage immédiat est dans la confidence.

Lucide entre ses « absences », le malheureux roi délègue le gouvernement à son frère cadet Louis d'Orléans et la tutelle de son fils aîné, le Dauphin, à la reine Isabeau de Bavière et à ses trois oncles, les ducs de Bourgogne, de Berry, d'Anjou et de Bourbon.

Malheur d'un homme, malheurs d'un royaume

Cette situation malsaine va perdurer jusqu'à la mort de Charles VI, le 21 octobre 1422, après un règne exceptionnellement long de 42 ans et particulièrement tourmenté : assassinat de Louis d'Orléans sur ordre du duc de Bourgogne, querelle des Armagnacs et des Bourguignonsrévolte des Cabochiens... Enfin, défaite d'Azincourt et humiliant traité de Troyes par lequel le roi déshérite son propre fils, le dauphin Charles, au profit du roi d'Angleterre et de ses héritiers.

Malgré tout cela, jusqu'à la fin, ses sujets vont conserver au roi Charles VI leur affection. C'est seulement au XIXe siècle que les historiens feront du Bien Aimé Charles le Fou !


Épisode suivant Voir la suite
• 1er mars 1382 : révolte fiscale des Maillotins
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-11-14 18:35:39

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel événement marque le début de l'ère musulmane ?

Réponse
Publicité