Brunehaut (543 - 613) - Une femme d'État méconnue - Herodote.net

Brunehaut (543 - 613)

Une femme d'État méconnue

Fille cadette du roi wisigoth d'Espagne Athanagild, Brunehaut a dominé pendant un demi-siècle le royaume des Francs fondé par Clovis. Méprisée en tant que femme par les chroniqueurs de l'époque carolingienne puis par les historiens du XIXe siècle, elle a été diabolisée par les uns et les autres.

Aujourd'hui, on s'accorde à lui reconnaître une forte personnalité et de réelles compétences de chef d'État.

Shakespeare chez les Mérovingiens

Brunehaut (on écrit aussi Brunehilde) épouse Sigebert 1er, roi d'Austrasie, fils de Clotaire 1er et petit-fils de Clovis, cependant que sa soeur aînée Galswinthe est mariée au roi de Neustrie Chilpéric 1er, demi-frère de Sigebert. Tout va pour le mieux jusqu'au moment où Galswinthe, hélas stérile, est étranglée sur ordre de la maîtresse de celui-ci, Frédégonde. Brunehaut entraîne alors son mari dans une guerre fratricide contre Chilpéric. Mais Sigebert, sur le point de triompher, est assassiné par deux hommes de main de Frédégonde en 575.

BrunehautChassée d'Austrasie par la sédition de Pépin de Landen et des grands propriétaires, Brunehaut se réfugie avec son fils Childebert II auprès de son beau-frère Gontran, un autre fils de Clotaire 1er qui a reçu en héritage le royaume de Bourgogne, avec Orléans pour capitale.

Gontran prend Childebert II sous sa protection et même en fait son héritier. En 584, la mort de Chilpéric, roi de Neustrie, fait de Gontran l'arbitre incontesté du Regnum francorum jusqu'à sa propre mort dix ans plus tard. 

En 595, c'est au tour de Childebert II, roi d'Austrasie, de disparaître. Sa mère Brunehaut accès alors au devant de la scène en tant que régente d'Austrasie et de Bourgogne pour le compte de son petit-fils Thierry II.

La mort de sa rivale Frédégonde en 597 lui donne les mains libres pour agir à sa guise. Elle a alors environ 55 ans.

Intelligente et dotée d'un grand sens politique, Brunehaut va s'efforcer de réunifier le Royaume des Francs et, en attendant d'y arriver, en améliore l'administration. Elle apporte aussi son concours au pape réformateur Grégoire Ier le Grand. Mais la mort de Thierry II en 613 met un terme à ses efforts. Les grandes familles d'Austrasie, guidées par Pépin de Landen et l'évêque Arnould de Metz, font alliance contre elle avec Clotaire II, roi de Neustrie et fils de Frédégonde.

Capturée, la vieille reine septuagénaire est suppliciée et attachée à la queue d'un cheval lancé au galop. Ses restes sont dépecés et brûlés sur place, à Renève, près de Dijon, pour empêcher toute forme d'inhumation chrétienne !

Clotaire II va rétablir à son profit l'unité du royaume des Francs. Quelques années plus tard, en 622, il placera son fils aîné Dagobert (20 ans) à la tête du royaume d'Austrasie, mais sous la tutelle de deux notables austrasiens, Pépin de Landen et Arnould de Metz. Après la mort de Dagobert en 639, les Pippinides vont réduire les Mérovingiens au statut de  « rois fainéants » avant de prendre leur place.

Publié ou mis à jour le : 2019-03-29 15:42:19

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux