Généalogie - Aux sources de l'Histoire - Herodote.net

Généalogie

Aux sources de l'Histoire

Cette chronique est le fruit de mes recherches généalogiques. À partir de destins particuliers, elle offre une plongée dans l’histoire de nos ancêtres et de nos cousins partis en terre lointaine dont la plupart ont laissé une nombreuse descendance.
Grâce aux archives, nous pouvons comprendre les motivations de ces émigrants, les circonstances de leur voyage et de leur installation au-delà des mers.

Philippe Chapelin, généalogiste

Petite histoire de la généalogie

Arbre de Jessé, Livre des psaumes (miniature du psautier Ingeburge, 1210, Musée Condé de Chantilly)La généalogie, ou « étude des filiations », est aussi ancienne que l‘Histoire comme l'attestent les chroniques royales et religieuses (comme l'arbre de Jessé ci-contre qui figure la généalogie de Jésus-Christ) mais sa nécessité sociale apparaît en Occident à la fin du Moyen Âge seulement.

Dans une société alors peu alphabétisée et en croissance démographique, l'apparition de patronymes héréditaires souvent fondés sur des sobriquets permet certes à chacun d’y voir plus clair dans son ascendance.

Mais cela ne suffit pas. Dans un système exogame qui prohibe la consanguinité, il devient rapidement nécessaire de disposer d’un outil susceptible de repérer ascendants et collatéraux. C'est ainsi qu'en France, la tenue de registres de baptêmes est rendue obligatoire par l'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539.

Au siècle suivant, sous le règne de Louis XIV, la paupérisation d’une partie de la noblesse pousse ses membres à mendier auprès du roi toujours plus de pensions et d’offices. La banalisation de l’anoblissement par la vénalité des charges affaiblit par ailleurs la légitimité d’un ordre qui reposait sur certaines valeurs morales héritées de la chevalerie.

Le roi confie alors à la famille d’Hozier le soin de démêler le vrai du faux et de distinguer noblesse d’épée et noblesse de robe, par une vérification méthodique des preuves de noblesse. Ainsi la profession de généalogiste acquiert-elle droit de cité.

Quartiers de noblesse d'une famille de Liège (XVIIIe siècle)

Après la Révolution, dans un pays qui affirme l’égalité du partage du patrimoine, sa principale activité consistera à retrouver les héritiers légitimes dans les successions problématiques.

Plus près de nous, dans les années 1970, la généalogie prend son essor en tant que loisir populaire organisé en un vaste réseau associatif, avec l’appui de Jacques Dupâquier, spécialiste en démographie historique.

Mineurs et leurs familles à Charleroi au début du XXe siècleCet engouement est lié au succès de la « micro histoire » et à la parution de l’ouvrage d’Emmanuel Leroy-Ladurie, Montaillou, village occitan en 1975, ainsi qu’à l'attention nouvelle portée à l'histoire sociale, dans le droit fil du marxisme et de l’École des Annales issue de Marc Bloch et Lucien Febvre.

Les enquêteurs peuvent s’appuyer sur les sources considérables produites par l'État au cours des siècles : actes notariés, registres de taille, état-civil, dénombrements de la population, registres de matricules militaires...

Malgré les destructions d'archives par accident ou lors des troubles civils, ils peuvent remonter jusqu'au milieu du XVIIe siècle, voire la fin du XVIe siècle. 

Last but not least, la généalogie bénéficie aujourd'hui de l'apport capital d'internet et de la numérisation d'une bonne partie des archives. 


Publié ou mis à jour le : 2018-06-04 16:22:42

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès