19 avril 2010 - Androuet du Cerceau et l'architecture à la française - Herodote.net

19 avril 2010

Androuet du Cerceau et l'architecture à la française

Alors que les vacances de Pâques se profilent ou ont déjà débuté pour certaines zones, Yves Chenal vous recommande chaudement une exposition parisienne sur l'architecture du XVIe siècle :
«Androuet du Cerceau. L'inventeur de l'architecture à la française?».

Jusqu'au 9 mai 2010 à la Cité de l'architecture et du patrimoine, Palais de Chaillot, 1, place du Trocadéro et du 11 novembre, 75116 Paris.

Jacques Androuet du Cerceau (1520-1586) n'est assurément pas le personnage le plus célèbre du XVIe siècle, bien qu'il soit à l'origine d'une importante lignée d'architectes.

On n'en est que plus reconnaissant à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine de nous le faire redécouvrir et de nous plonger par là-même dans le «beau XVIe siècle» français, celui de Chambord, Écouen et Chantilly.

Sans doute fils d'un marchand de vin parisien, Androuet du Cerceau est contemporain du roi Henri II et de ses fils, de Catherine de Médicis ainsi que des architectes Philibert Delorme et Pierre Lescot. Lui-même devient graveur, par des voies qui nous échappent, avant de se spécialiser dans l'architecture.

Architecte ? Plutôt artiste...

Fasciné par l'Antiquité, il multiplie les représentations de monuments en travaillant sur les perspectives et notamment la perspective à vol d'oiseau, que négligeaient ses contemporains.

Il aime également représenter des constructions imaginaires et idéales, y compris circulaires. C'est donc moins le bâtisseur - ses réalisations sont peu nombreuses et leur attribution est contestée - que l'artiste qui a marqué l'Histoire de l'architecture.

Dans ses Logis domestiques puis dans ses trois Livres d'architecture, il fournit des modèles pour que toutes les couches sociales puissent faire construire des bâtiments selon des principes nationaux, sans avoir besoin de se rendre en Italie.

Mais c'est plus encore par Les plus excellents bastiments de France qu'Androuet s'est acquis la célébrité : il s'agit de la première anthologie architecturale des châteaux et demeures importantes, avec nombre de planches de grande qualité.

Ce travail à la gloire des souverains français et en particulier des Valois lui a coûté de nombreuses années de travail (relevés scrupuleux, dessins etc). «Tel oeuvre ne peut se faire sans frais, peine et travail», se lamente-t-il auprès de ses mécènes.

S'y ajoutent 116 dessins sur grands vélins, de très belle qualité et rehaussés de couleurs, dont cinq sont présentés dans l'exposition du palais de Chaillot.

L'exposition associe de façon harmonieuse et ludique, dans une ambiance chaude et lumineuse, de nombreux exemplaires des livres d'Androuet, des planches, des manuscrits, des peintures, moulages et sculptures, maquettes... mais aussi des logiciels très bien conçus, chose assez rare pour être soulignée.

On y retrouve l'esprit du XVIe siècle où l'étude minutieuse de l'Antiquité ne conduit pas à l'imitation servile, mais au contraire à l'imagination la plus débridée et la plus créatrice.

Yves Chenal
Les plus excellents Bastiments de France

Faut-il le rappeler ? Nous n'avons pas attendu 2010 pour rendre hommage à Jacques Androuet du Cerceau, avec le concours de notre partenaire Riches Heures.

Vous pouvez découvrir quelques-unes des plus belles planches de Jacques Androuet du Cerceau ci-après : Les plus excellents Bastiments de France.

Vous pouvez aussi retrouver l'intégralité de son chef-d'oeuvre sur le DVD multimédia Le temps de la Renaissance.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès