1815-1861

Allemagne : l'Union rêvée

Après la chute de Napoléon en 1815, le Congrès de Vienne a créé en 1815 la Confédération germanique. Mais cette construction politique, sans pouvoir réel, ne correspond pas aux voeux des patriotes allemands qui souhaitent mettre fin au morcellement séculaire de l'Allemagne...

François-Joseph Ier dans les années 1860 Le principal souverain allemand, le roi de Prusse, prône une Union restreinte aux pays de langue allemande, à l'exclusion des régions autrichiennes de langue hongroise ou encore slave.

Malgré l'opposition de l'Autriche et de son jeune empereur, François-Joseph Ier, il rallie progressivement les autres souverains à son union douanière, le Zollverein, mais les tentatives pacifiques d'union politique se brisent du fait de l'opposition de l'Autriche multiculturelle qui refuse d'en être exclue.

C'est par la guerre qu'en définitive Otto von Bismarck, chancelier de Prusse en 1862, va réussir cette unification. L'Autriche est battue en 1866 à Sadowa et exclue du jeu.

Enfin, les autres états allemands scellent leur union dans la guerre contre la France de Napoléon III et c'est à Versailles, dans la galerie des Glaces, le 18 janvier 1871, qu'est solennellement proclamé le IIe Reich, autour du roi de Prusse Guillaume Ier.


Épisode suivant Voir la suite
• 18 janvier 1871 : naissance de l'Empire allemand
Publié ou mis à jour le : 2020-12-26 13:49:44

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net