Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 27 mai 1942

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

27 mai 1942

Élimination de Heydrich


Le 27 mai 1942, Reinhard Heydrich (38 ans) est mortellement blessé dans un attentat commis à Prague par des résistants tchèques parachutés de Londres.

Homme de confiance de Hitler, il était « Protecteur du Reich » en Bohême-Moravie et par ailleurs chef des services de sécurité nazis (RSHA) et grand ordonnateur de la « Solution finale », à ce titre l'homme le plus puissant d'Europe après Hitler ! Son élimination est le premier coup porté à la toute-puissance nazie.

Le prototype du chef nazi

Fils d'un directeur de conservatoire de musique, Heydrich rejoint en 1931 la Schutzstaffel (SS), le corps d'élite du parti nazi.

Il devient le bras droit du chef des SS, Himmler, séduit par son physique aryen et son intelligence synthétique, puis est promu à la tête de l'Office central de sécurité du Reich (RSHA), un organisme tout-puissant qui inclut la police criminelle et la Gestapo.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Heydrich devient ainsi le personnage le plus puissant de l'Allemagne nazie après Hitler, et l'homme de confiance de ce dernier.

Tout en oeuvrant à l'extermination des Juifs, Heydrich est sollicité par Hitler pour soumettre la Bohême-Moravie (aujourd'hui République tchèque). Il instaure l'état d'exception sur le pays et fait couler le sang : massacres, déportations et germanisation forcée. Ses manières lui valent le surnom de « boucher de Prague ».

L'attentat

La résistance tchèque, avec le soutien de son gouvernement en exil à Londres et l'aide logistique des Britanniques, décide de passer à l'action et de liquider Heydrich.

Un commando est formé en Écosse et parachuté en décembre 1941 au-dessus du territoire tchèque. Au prix de difficultés inouïes, contraints de faire confiance à des patriotes inconnus, ces hommes préparent soigneusement leur attentat. Ils choisissent d'attaquer le Reichsprotektor sur le chemin qui le mène de sa résidence à son bureau, dans le château qui domine la ville.

Au passage de la voiture, le chef du commando, Gabcik, saute au milieu de la route et vise Heydrich avec sa mitraillette mais l'arme est enrayée et rien ne se passe ! Voyant cela, un autre parachutiste prend une bombe et la lance sur la voiture. Le dos labouré par des éclats, Heydrich est transporté à l'hôpital...

Furieux, Hitler ordonne de mettre Prague en coupe réglée. Dans les maisons qui hébergent les membres du commando, c'est la terreur. Sept parachutistes trouvent refuge dans la crypte de l'église orthodoxe Saints-Cyrille-et-Méthode.

Le 4 juin 1942, Heydrich succombe à ses blessures. Son cercueil traverse Prague en grand cortège à la lumière des torches. Il est transporté à Berlin en vue de funérailles grandioses le 9 juin 1942.

La répression

Dès le lendemain, le 10 juin 1942, un détachement de SS investit un paisible village à une vingtaine de kilomètres de Prague. Il a nom Lidice. On suspecte des membres du commando de s'y être réfugiés. 263 adultes, dont 71 femmes, sont massacrés. 198 autres sont déportés à Ravensbrück et 98 enfants dispersés dans des orphelinats (16 seulement survivront à l'épreuve). Le village est incendié et rasé.

La répression, les fusillades et les menaces se poursuivent dans tout le pays. L'un des membres du commando, réfugié chez sa mère, d'origine allemande, prend peur. Il se rend au siège de la Gestapo à Prague et livre les noms de différentes familles qui hébergent des membres du commando.

La chasse commence. En quelques heures, les familles sont arrêtées et torturées. Les nazis remontent très vite les filières jusqu'à la crypte de Saint-Cyrille-et-Méthode. Le 18 juin 1942, 800 hommes commencent l'assaut contre la crypte. Les parachutistes résistent avec héroïsme, réservant leur dernière balle pour se donner la mort.

Bibliographie

L'élimination de Heydrich et l'opération « Anthropoïd » ont inspiré à Laurent Binet, 37 ans, agrégé de lettres, le roman HHhH (Grasset, 442 pages, 20,90 euros). Le titre dérive d'un surnom donné à Heydrich par les SS : « Himmlers Hirn heisst Heydrich » (Le cerveau de Himmler s'appelle Heydrich). Le roman a obtenu le 2 mars 2010 le prix Goncourt du premier roman 2010.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-06-20 12:22:04

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Voir les 12 commentaires sur cet article

Letty (15-06-201718:40:05)

Dans la série "Holocauste", Heydrich est interprété par l'acteur anglais David Warner, qui je crois est juif, une bonne revanche, non ? L'assassinat n'y est qu'évoqué. Cette série a été très critiquée, mais personnellement, c'est elle qui m'a fait découvrir, alors que j'étais enfant, toute l'horreur de la solution finale.

Jean-Dominique GLADIEU (15-06-201717:44:48)

Dans son livre "HHhH", Laurent Binet fait état de l'hypothèse suivante : Churchill aurait commandité la liquidation d'Heydrich car il craignait que celui-ci ne finisse par renverser Hitler et entame un processus de paix avec les Alliés pour "sauver les meubles" et empêcher l'anéantissement total de l'Allemagne.
Selon cette hypothèse, Churchill qui aurait été favorable à la capitulation sans condition du III° Reich aurait donc voulu court-circuiter par avance tout éventuel processus de pa... Lire la suite

Jean-Dominique GLADIEU (15-06-201709:31:26)

Dans son livre "HHhH", Laurent Binet évoque (rapidement) une hypothèse au sujet de l'élimination (je préfère ce mot à assassinat) d'Heydrich : Churchill (craignant qu'il n'envisage un coup de force contre Hitler pour prendre le pouvoir à sa place et négocier la paix avec les Alliés pendant qu'il en était encore temps) aurait fait liquider Heydrich afin que la guerre se poursuive jusqu'à la capitulation totale et sans condition de l'Allemagne.
Auriez-vous des éléments sur cette hypothèse ?... Lire la suite

Paul Klépinine (14-06-201721:06:27)

Un film de Fritz Lang intitulé si je me souviens bien "Les bourreaux meurent aussi" relate l'assassinat de Heydrich.

Henri (27-05-201509:12:10)

J'ai lu, il y a bien longtemps, dans la Revue du Praticien, un article disant que l'attentat contre Heydrich était peut-être le premier à avoir utilisé une arme biologique. La grenade a été fabriquée en Angleterre par un biologiste tchec et juif, et contenait une culture de bacilles tétaniques. Les blessures étaient superficielles ; mais le fait de fermer les plaies avec des pansements a permis au bacille anaérobie (qui se développe à l'abri de l'air) de se développer.Heydrich est mort au bout d... Lire la suite

Michel (19-01-201415:53:41)

à Jean-Claude Liwer

exécution bien sûr


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel peuple colonisé s'est le premier soulevé contre la métropole? C'était en 1729...

Réponse
Publicité