27 mai 1942

Élimination de Heydrich

Le 27 mai 1942, Reinhard Heydrich (38 ans) est mortellement blessé dans un attentat commis à Prague par des résistants tchèques parachutés de Londres.

Reinhard Heydrich (7 mars 1904, Halle ; 4 juin 1942, Prague)

Homme de confiance de Hitler, il était « Protecteur du Reich » en Bohême-Moravie et par ailleurs chef des services de sécurité nazis (RSHA) et grand ordonnateur de la « Solution finale ». À ce titre, il fut l'homme le plus puissant d'Europe après le Führer !

Tout en oeuvrant à l'extermination des Juifs, Heydrich est sollicité par Hitler pour soumettre la Bohême-Moravie (aujourd'hui République tchèque). Il instaure l'état d'exception sur le pays et fait couler le sang : massacres, déportations et germanisation forcée. Ses manières lui valent le surnom de « boucher de Prague ».

La résistance décide de passer à l'action et de liquider Heydrich. Un commando est formé en Écosse et parachuté en décembre 1941 au-dessus du territoire tchèque.

Au passage de la voiture, un parachutiste prend une bombe et la lance sur la voiture. Le dos labouré par des éclats, Heydrich est transporté à l'hôpital...

Furieux, Hitler ordonne de mettre Prague en coupe réglée. Sept parachutistes trouvent refuge dans la crypte de l'église orthodoxe Saints-Cyrille-et-Méthode.

Le 4 juin 1942, Heydrich succombe à ses blessures.

Le 10 juin 1942, un détachement de SS investit le paisible village de Lidice près de Prague. On suspecte des membres du commando de s'y être réfugiés. Le village est incendié et rasé.

Les fusillades se poursuivent dans tout le pays. L'un des membres du commando prend peur et livre à la Gestapo les noms de différentes familles qui hébergent des membres du commando.

En quelques heures, elles sont arrêtées et torturées. Les nazis remontent très vite les filières jusqu'à la crypte de Saint-Cyrille-et-Méthode. Les parachutistes résistent avec héroïsme, réservant leur dernière balle pour se donner la mort.

Bibliographie

L'élimination de Heydrich et l'opération « Anthropoïd » ont inspiré à Laurent Binet, 37 ans, agrégé de lettres, le roman HHhH (Grasset, 442 pages, 20,90 euros). Le titre dérive d'un surnom donné à Heydrich par les SS : « Himmlers Hirn heisst Heydrich » (Le cerveau de Himmler s'appelle Heydrich). Le roman a obtenu le 2 mars 2010 le prix Goncourt du premier roman 2010.

Publié ou mis à jour le : 2024-05-27 09:51:05

Voir les 13 commentaires sur cet article

tollet (15-01-2022 03:42:11)

je ne suis pas sur que la population des Sudètes ait été exemplaire dans la résistance aux allemands avant l'invasion du pays par les. Nazis

Letty (15-06-2017 18:40:05)

Dans la série "Holocauste", Heydrich est interprété par l'acteur anglais David Warner, qui je crois est juif, une bonne revanche, non ? L'assassinat n'y est qu'évoqué. Cette série a été très... Lire la suite

Jean-Dominique GLADIEU (15-06-2017 17:44:48)

Dans son livre "HHhH", Laurent Binet fait état de l'hypothèse suivante : Churchill aurait commandité la liquidation d'Heydrich car il craignait que celui-ci ne finisse par renverser Hitler et entam... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net