Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 1er septembre 1923

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

1er septembre 1923

Tokyo détruite par un séisme


Le 1er septembre 1923, à 11h58, l'un des plus gros tremblements de terre enregistrés au Japon ravage la plaine très peuplée du Kanto, situé à Honshu, l'île principale de l'archipel.

D'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter, il détruit la ville de Tokyo et ses environs, touchant également les villes de Yokohama, Kanagawa et Shizuoka. La plupart des maisons, construites en bois, s'écroulent sur les habitants. Des incendies se propagent un peu partout, ajoutant à la confusion, et, pour finir, un tsunami vient balayer une partie de la plaine. Le bilan est dramatique : au moins 200.000 morts, plus de 500.000 bâtiments détruits et 2 millions de sans abris.

L'écrivain Paul Claudel, ambassadeur de France au Japon, est témoin du drame : «Tout bougeait, c'est une chose d'une horreur sans nom que de voir autour de soi la terre bouger comme emplie tout à coup d'une vie monstrueuse et autonome. Ma vieille ambassade se débattait au milieu de ses étais comme un bateau amarré». Il décide d'aller secourir les Français présents et décrit l'apocalypse qui frappe Tokyo : «Les incendies ont commencé de toutes parts les colonnes de fumées s'élèvent, les voies d'eau sont coupées, les pompes écrasées sous les ruines, le vent souffle en tempête, c'est un typhon qui passe en ce moment sur la capitale...»

Le feu, alimenté par des vents puissants, cause finalement le plus grand nombre de victimes et dans la panique, les Japonais accusent les Coréens présents dans la région d'entretenir les foyers pour piller et rançonner à leur guise, ce qui provoque une chasse à l'homme, stoppée par l'instauration de la loi martiale. On estime à 6.000 le nombre de Coréens massacrés en quelques jours.

Publié ou mis à jour le : 2011-03-19 20:27:35

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

japonissimo (14-11-200616:05:29)

Tsushima est un îlot mixte, qui pendant des siècles a vécu du commerce entre la Corée et le Japon.
Dire qu'il n'est pas japonais est un peu vrai, mais dire qu'il est coréen est un peu faux.

Un peu comme Andorre : est-ce français ou espagnol ? Le mieux serait de lui accorder un statut spécial.

Anonyme (23-07-200611:31:47)

L'île de Tsushima, bien qu'appartenant aujourd'hui au Japon(comme le laisse entendre son nom à consonnance japonaise), est en fait de culture coréenne.

En effet, les habitants de cette île (qui en réalité se nomme Dokdo [prononcez "Tokto"])sont tous Coréens. Demandez-leur quelque chose en langue nippone, ils ne comprendront rien du tout.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui a créé la Légion d'honneur ?

Réponse
Publicité