1er décembre 1135

La succession contestée d'Henri Beauclerc

Henri Ier Beauclerc, roi d'Angleterre et duc de Normandie, meurt à Lyons-la-Forêt, en Normandie, le 1er décembre 1135, sans doute d'une indigestion de lamproie. Il a 67 ans. Quatrième fils du roi Guillaume Ier le Conquérant, il a maintenu son royaume pendant trente-cinq ans dans une paix relative mais, faute d'héritier mâle, le laisse dans une situation aussi perturbée qu'à son avènement.

Pendant près de vingt ans, sa fille Mathilde et son neveu Étienne de Blois vont se disputer le trône avant que celui-ci ne revienne enfin au fils de Mathilde, Henri II Plantagenêt...

Guillaume le Conquérant,  Guillaume le Roux, Henri Beauclerc, Étienne. Les quatre rois normands tiennent chacun la maquette d'une abbaye dont ils sont les fondateurs (manuscrit de Matthieu Paris, abbaye Saint-Albans, XIIIe siècle, British Library)
La Paix du Roi

Dès son avènement, le 5 août 1100, Henri 1er cultive sa popularité en accordant aux barons qui l'ont porté sur le trône une Charte des libertés  par laquelle il s'engage à respecter les « lois d'Édouard le Confesseur », le grand souverain anglo-saxon d'avant la conquête normande.

Dans ce texte court de quatorze articles, il s'engage en particulier à respecter le droit des barons à léguer leur terre à leur héritier et à se marier comme ils l'entendent. Il proclame également une amnistie pour les crimes commis avant son avènement.

L'administration centrale s'étoffe. Le chancelier, au départ simple chef de la chapelle royale, voit son importance grandir parce qu'étant entouré de clercs qui savent lire et écrire, il a la charge de rédiger les actes royaux et se voit confier le sceau royal. Les sheriffs en charge de l'administration des counties doivent rendre des comptes sur leur gestion à la cour de l'Échiquier qui se réunit deux fois par an, à Pâques et à la Saint-Michel, à Winchester.

Henri Ier aurait tout lieu d'être satisfait mais le roi, qui n'a pas moins d'une vingtaine de bâtards, perd le seul fils légitime qui puisse lui succéder dans le naufrage de la Blanche Nef, à la Noël 1120. À défaut de mieux, il désigne pour lui succéder sa fille Mathilde (Matilda en anglais). Celle-ci a épousé en 1114 l'empereur d'Allemagne Henri V. Veuve en 1125, elle est remariée au futur comte d'Anjou, de Tours et du Maine, Geoffroi V le Bel Plantagenêt.

L'Anarchie

Quand meurt Henri Beauclerc, Mathilde (33 ans) devient duchesse de Normandie mais est aussi proclamée « dame des Anglais » (et non reine). Elle-même revendique le titre d'« impératrice » en vertu de son premier mariage avec l'empereur d'Allemagne. Henri, le fils qu'elle a eu de Geoffroi, n'a encore que 2 ans.

Cependant, son cousin, Étienne de Blois dit avoir été désigné par Henri Ier sur son lit de mort pour lui succéder. Petit-fils de Guillaume le Conquérant par sa mère Adèle, il se fait prestement couronner avec le concours des bourgeois de Londres et de quelques barons.

Étienne (Stephen of Blois en anglais) capture sa rivale dès l'automne 1139 mais commet l'imprudence de la relâcher sur parole... Ils n'auront dès lors de cesse de se combattre pendant plus de dix ans. Cette triste période reste connue en Angleterre sous le nom d'« Anarchie ».

Désespérant d'en finir, le roi entame des négociations avec Mathilde. Sa mort, survenue le 25 octobre 1154, ouvre le chemin du trône à Henri Plantagenêt, qui deviendra roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II le 19 décembre suivant.

Publié ou mis à jour le : 2021-11-30 12:55:55

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net