Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 17 juillet 1429
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

17 juillet 1429

Charles VII est sacré à Reims


Le 17 juillet 1429, soit sept ans après la mort de son père, Charles VII est à son tour sacré roi de France à Reims selon un rituel traditionnel vieux de quatre siècles.

Grâce à la jeune Jeanne d'Arc, qui a voulu ce sacre, celui que l'on surnommait avec mépris le « petit roi de Bourges » devient dès lors le seul roi légitime des Français, au grand dam des Anglais.

Jeanne d'Arc à Reims lors du sacre de Charles VII, par Jules Eugène Lenepveu (1819-1898), 1886, Panthéon, Paris

De Patay à Reims

Pour en arriver là, il a fallu que Jeanne d'Arc délivre Orléans à la tête d'une armée française. Ensuite, la Pucelle et ses troupes ont battu à plusieurs reprises les Anglais qui occupaient la France depuis près de quinze ans.

Forts de ces succès, les capitaines qui entourent Charles VII manifestent le désir de poursuivre la contre-offensive. Mais Jeanne d'Arc, fine politique, voit qu'il y a mieux à faire : sacrer le roi à Reims pour affirmer avec éclat sa légitimité. 

Elle convainc le Dauphin de se rendre à Reims en dépit du danger que constitue l'expédition. Ce nouveau défi paraît en effet aussi fou que le précédent, la ville des sacres royaux étant cernée par les possessions anglaises et bourguignonnes. 

L'armée royale contourne Auxerre, pour ne pas irriter le duc de Bourgogne auquel elle appartient.  Là-dessus, elle arrive devant Troyes, qu'elle ne peut éviter. Les soldats sont éprouvés par la faim et la fatigue. Qu'à cela ne tienne. Jeanne d'Arc lève les hésitations des conseillers du roi et lance l'assaut. Les bourgeois prennent peur et entament des négociations. Dès le lendemain, la ville se rend et les Anglais obtiennent le droit de s'en retirer. Châlons se rend de même. 

Après ces succès, voilà l'armée  royale à Reims le 16 juillet au soir.

Le sacre

La cérémonie du sacre a lieu dès le lendemain dans la cathédrale.

Jeanne se tient à côté du roi avec son étendard sur lequel figurent le Christ en majesté et les mots Jhesus Maria« Il avait été à la peine, c'était bien raison qu'il fût à l'honneur », déclarera-t-elle plus tard. Derrière elle, son écuyer le fidèle Jean d'Aulon, son aumonier frère Pasquerel et sa famille, invitée pour l'occasion. 

Après le sacre, fondant en larmes, elle tombe aux pieds du souverain : « O gentil roi, maintenant est fait le plaisir de Dieu, qui voulait que je fisse lever le siège d'Orléans et que je vous amenasse en votre cité de Reims recevoir votre saint sacre, montrant que vous êtes vrai roi, et qu'à vous doit appartenir le royaume de France ».

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-09-24 10:39:16

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

le joncour (18-07-201509:11:59)

Jeanne fut bien mal récompensée de ce magnifique tour de force...


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quelle occasion est créée l'Inquisition ?

Réponse
Publicité