16 mars 1968 - Massacre de My Lai - Herodote.net

16 mars 1968

Massacre de My Lai

Le 16 mars 1968, au plus fort de la guerre du Vietnam, quelques semaines après l'offensive du Têt, 350 à 500 habitants des hameaux de My Lai et My Khé, près du village de Song My, sur la côte nord-est du Sud-Vietnam, sont massacrés par une compagnie américaine.

André Larané

Le massacre de Mylai (Vietnam, 16 mars 1968), DR

Bestialité

Le drame survient après un pilonnage massif de cette région de rizières par l'aviation américaine, dans l'intention d'en chasser les maquisards communistes (Vietcongs).

En décembre 1967, arrive sur les lieux la compagnie Charlie, 1er bataillon, 20e d'infanterie, sous les ordres du capitaine Ernest Medina. Le 25 février, six de ses hommes sont tués sur un champ de mines. Le 14 mars, un sergent est tué par un piège.

Quelque peu déstabilisée, la section du lieutenant  William Calley (26 ans) riposte en tuant deça delà des suspects de rencontre. Enfin, le 16 mars, elle investit le hameau de My Lai, alors peuplé de 700 personnes. La tuerie commence à coup de baïonnettes, au milieu des supplications des femmes et des enfants. Des hélicoptères viennent en renfort pour traquer les fuyards.

Quelques hommes cependant refusent de participer au massacre et un pilote d'hélicoptère arrive à sauver quelques civils malgré les imprécations de son supérieur. 

Indulgence

Le crime ne sera révélé par le haut commandement qu'en novembre 1969 après qu'un ancien GI en a informé des membres du Congrès et du Sénat. Du nom de Ronald Ridenhout, il n'a pas assisté au drame mais a parcouru le village quelques jours après et recueilli des informations auprès des hommes de la compagnie Charlie.

My Lai devient dès lors le symbole des horreurs de cette guerre des rizières, où l'ennemi est invisible.

Il s'ensuit un procès devant la cour martiale au cours duquel le lieutenant Calley dit avoir obéi aux ordres de son capitaine, Ernest Medina. Mais la cour ne retient que sa responsabilité personnelle et le condamne à la prison à vie pour le crime de 22 civils. Le président Nixon intervient trois jours plus tard pour commuer sa peine. Il est gracié en 1974 après trois années de prison. L'opinion publique américaine en sera scandalisée(227).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux