13 septembre 1923 - Primo de Rivera au pouvoir en Espagne - Herodote.net

13 septembre 1923

Primo de Rivera au pouvoir en Espagne

Le 13 septembre 1923, le général Miguel Primo de Rivera (53 ans) commet un pronunciamiento à Barcelone pour tenter d'en finir avec les désordres de la monarchie espagnole.

André Larané

Une crise sans fin

Lors de l'occupation de l'Espagne par les troupes de Napoléon 1er, le peuple lutte farouchement contre l'intrus cependant que les élites, surnommées afrancesados, se discréditent en collaborant avec lui. Après sa victoire à l'arraché, l'Espagne se replie sur elle-même. En 1823, une brève tentative révolutionnaire échoue (déjà !) du fait d'une intervention étrangère (les Français s'emparent du Trocadéro).

Au début du XXe siècle, sous le règne d'Alphonse XIII, le pays se remet mal d'une première expérience républicaine de 1873 à 1876. Elle est également meurtrie par son humiliante défaite face aux États-Unis.

Le pays connaît dans les années 1890-1900 une flambée d'anarchisme comme la France, l'Italie, la Serbie ou encore la Russie. Cet anarchisme s'exprime par la violence et le terrorisme, avec un caractère violemment antireligieux. Assassinats politiques, attaques de processions religieuses, incendies d'églises et de couvents, bombe au théâtre du Liceo, à Barcelone. Il débouche aussi en 1910 sur la création d'un puissant syndicat en Catalogne, la CNT (Confédération Nationale du Travail).

Pour ne rien arranger, Alphonse XIII est proclamé roi le 17 mai 1902, à l'âge de seize ans, au terme d'une longue crise dynastique, et prétend aussitôt intervenir dans les affaires publiques.

L'Espagne se tient à l'écart de la Première Guerre mondiale, ce qui lui vaut de s'enrichir et de se développer. Mais son armée subit peu après, en juillet 1921, un amer revers à Anoual, dans le Rif, face à l'insurrection d'un chef marocain, Abdelkrim.

Dictature « douce »

Le roi Alphonse XIII et le général Primo de Rivera à sa gauche (1925)Cette nouvelle humiliation entraîne le capitaine général de Catalogne, Miguel Primo de Rivera, à prendre le pouvoir le 13 septembre 1923, à Barcelone.

Résigné, le roi Alphonse XIII l'appelle à former le gouvernement et lui donne les pleins pouvoirs.

Inspiré par l'exemple de Mussolini, dont l'arrivée au pouvoir remonte à moins d'un an, Primo de Rivera suspend la Constitution, dissout l'assemblée des Cortes et instaure la censure.

Cette dictature dite blanda ( « douce ») s'avère d'abord bénéfique.

Le général Miguel Primo de Rivera en 1929D'énergiques technocrates entrent au gouvernement, lancent de grands travaux et modernisent les infrastructures (barrages, routes, irrigation...).

Mais le général ne tarde pas à se brouiller avec les Catalans en leur interdisant l'usage officiel de leur langue.

Il se brouille aussi avec les intellectuels comme Miguel de Unamuno et Blasco Ibañez, et même avec les militaires suite à la modification des règles d'avancement.

Désavoué par les commandants des régions militaires, il se retire le 28 janvier 1930 et s'établit à Paris où il meurt deux mois plus tard.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-29 11:02:18

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux