Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 11 janvier 1923

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

11 janvier 1923

Les Français occupent la Ruhr


Le 11 janvier 1923, 60.000 soldats français et belges pénètrent dans le bassin de la Ruhr, en Allemagne.

Ces troupes qui occupaient la Rhénanie allemande depuis la fin de la Grande Guerre étendent ainsi leur zone d'occupation. Elles agissent sur ordre du président du Conseil français Raymond Poincaré. Leur mouvement inaugure pour les Allemands l'« année inhumaine »

Les troupes françaises occupent la Ruhr en janvier 1923
L'Europe en 1923

Cliquez pour agrandir
Des traités de paix avec chacun des pays vaincus concluent la Grande Guerre de 1914-1918. La carte du continent européen en sort complètement transformée avec la disparition de quatre empires, l'allemand, l'austro-hongrois, le russe et l'ottoman, au profit de petits États nationalistes, souvent hétérogènes, revendicatifs... et impuissants.

Dettes de guerre et réparations

La République allemande, en proie à de graves difficultés, avait réclamé l'année précédente un moratoire dans le paiement des réparations de guerre prévues au traité de Versailles, au total 269 milliards de marks-or, soit plus qu'une année du produit intérieur brut. De leur côté, les Britanniques et les Américains avaient demandé à la France de régler ses dettes de guerre à leur égard !

Poincaré subordonne assez logiquement le remboursement des dettes de guerre de la France au versement des réparations et comme l'Allemagne renâcle, il décide d'occuper la Ruhr, sa principale région industrielle.

Le chancelier allemand Wilhelm Cuno proteste et appelle ses concitoyens à la « résistance passive » face à l'occupation.

Il s'ensuit un très brutal effondrement de la valeur du mark allemand, au point qu'il faut à l'automne 1923 plusieurs dizaines de milliards de marks pour s'offrir un dollar ou simplement une baguette de pain ! Cette hyperinflation ruine les rentiers et tous les bénéficiaires de revenus fixes. Elle fait aussi le lit des mouvements révolutionnaires et antiparlementaires comme le parti communiste et le jeune parti nazi de Hitler.

Le 20 novembre 1923, le nouveau commissaire à la Monnaie du gouvernement, le docteur Hjalmar Schacht, stabilise la monnaie en remplaçant le mark par le Rentenmark sur la base d'un Rentenmark pour 1000 milliards de marks ! L'année suivante, après le putsch raté de Hitler à Munich, la situation politique se stabilise peu à peu, les partis extrémistes refluent et la démocratie retrouve des couleurs...

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-10-08 11:28:35

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

B. de Bien (13-01-201717:51:33)

Très bon résumé de cette situation tellement importante à connaître pour comprendre la suite de cette époque !

charles (13-01-201713:48:46)

Je crois avoir lu quelque part que le reliquat des réparations a été payé par l'Allemagne réunifiée après la chute du mur de Berlin.

Yves Blanc (10-01-201721:21:43)

Quel résumé excellent d'une période trouble et si complexe ! merci

Martin (24-07-201618:13:59)

Je vous conseille la lecture d Etienne Mantoux, La paix calomniee ou les conséquences économiques de M. Keynes.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui doit-on cette injonction que les combattants d'aujourd'hui feraient bien de respecter : « En quelque pays que vous fassiez la guerre, les gens d'église, les femmes, les enfants, et même le peuple, ne sont point vos ennemis » ?

Réponse
Publicité