Le dictionnaire de l'Histoire - réparations - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

réparations

Il est de tradition que le vaincu, au terme d'une guerre, verse un tribut au vainqueur. En 1919, à la signature du traité de Versailles qui a conclu la victoire des Alliés sur l'Allemagne, celle-ci est astreinte à verser des « réparations », ce qui revient somme toute au même. Ces réparations sont du même ordre de grandeur que le tribut versé par la France à l'Allemagne un demi-siècle plus tôt, à l'issue de la guerre franco-prussienne. 

La France, qui a souffert des combats plus qu'aucun autre pays, compte sur celles-ci pour réparer les dommages causés à ses villes, ses infrastructures et ses usines. « L'Allemagne paiera ! » a coutume de répondre Clemenceau à qui s'inquiète des moyens de redresser le pays.

Mais le traité ne détaille pas les moyens par lesquelles l'Allemagne paiera les Alliés. D'autre part, ceux-ci, essentiellement les Français et les Anglais, se scandalisent de ce qu'ayant fourni l'essentiel de l'effort de guerre, ils se voient réclamer avec insistance par les États-Unis le remboursement des prêts que ceux-ci leur ont consenti. Ils refusent de payer aussi longtemps que l'Allemagne n'aura pas elle-même payé.

En 1920, à Spa, la France obtient que le montant des réparations allemandes soit fixé à 148 milliards de marks-or, dont 52% pour elle. En 1923, pour obliger les Allemands à payer, le président Poincaré ordonne l'occupation de la Ruhr. Mais devant les protestations des Anglo-Saxons, il se résigne à accepter le plan Dawes. Celui-ci réduit le montant total des réparations mais en fiabilise le règlement. Il est prolongé en 1929 par le plan Young, lequel rééchelonne jusqu'en 1988 (!) les remboursements restants. En définitive, le krach de 1929 et la montée des tensions politiques vont interrompre dès 1932 le paiement des réparations et l'on n'en reparlera plus.

En définitive, la France aura obtenu 11 milliards de marks-or, sous forme de charbon et de coke pour l'essentiel. Si l'on ajoute à cela les acquisitions en Alsace-Lorraine et outre-mer, elle n'aura pas eu à trop se plaindre...

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès