Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 10 octobre 1868
Crépuscule de l'empire espagnol
Le Maine  à La Havane
• 10 octobre 1868 : première indépendance de Cuba
• 24 février 1895 : seconde guerre d'indépendance de Cuba
• 15 février 1898 : explosion du Maine
• 25 avril 1898 : déclaration de guerre des États-Unis à l'Espagne
• 12 juin 1898 : première indépendance des Philippines
• 10 décembre 1898 : traité de Paris
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

10 octobre 1868

Première guerre d'indépendance à Cuba


Traduction en Espagnol

Le 10 octobre 1868, un planteur cubain du nom de Carlos Manuel de Cespedes libère ses esclaves et leur donne des armes. Avec 37 autres planteurs de sucre, il se déclare en rébellion contre l'administration espagnole et proclame l'indépendance de l'île.

Deux jours plus tard, le petit groupe est rejoint par deux noirs affranchis, les frères Antonio et José Maceo, ainsi que par des exilés dominicains sous la conduite de Maximo Gomez.

C'est le début de la première guerre d'indépendance de Cuba. Elle durera dix ans et causera environ 200.000 victimes.

Joseph Savès
Une si longue dépendance

Cuba était devenue espagnole avec sa découverte par Christophe Colomb, quatre siècles plus tôt. L'île était restée fidèle à l'Espagne lorsque les autres colonies d'Amérique latine avaient pris leur indépendance au début du XIXe siècle. Hélas, elle en avait été mal récompensée par un surcroît d'impôts et d'arbitraire ! D'où la rébellion du 10 octobre 1868.

Tout en menant la lutte contre Madrid, les rebelles réunissent à Guaimaro le 10 avril 1869 une assemblée constituante qui prépare la première Constitution de la République de Cuba et élit Cespedes à la présidence de celle-ci.

Les gouvernements sud-américains, conduits par la Colombie, s'entremettent dans le conflit et s'efforcent de convaincre Madrid de renoncer à sa colonie en échange d'une certaine somme d'argent. Mais le gouvernement américain du président Ulysses S. Grant leur refuse son appui.

Le président Cespedes trouve la mort à la bataille de San Lorenzo en 1874 et Antonio Maceo lui succède à la tête des rebelles.

Une partie des rebelles renoncent à la lutte par un traité conclu le 10 février 1878 à Zanjon, à l'initiative du général espagnol Arsenio Martinez Campos.

Le général Antonio Maceo refuse quant à lui l'accord qui n'accorde à l'île qu'une autonomie relative et maintient l'esclavage. Il s'en explique le 15 mars par la «protestation de Baragua». Ses troupes ne doivent pas moins se rendre deux mois plus tard, laissant un répit de quelques années à la colonisation espagnole. C'est pendant cette accalmie, le 7 octobre 1886, que l'esclavage est aboli à Cuba.

Moins de trois décennies après la première guerre d'indépendance, un nouveau soulèvement secoue l'île. Il va déboucher sur une indépendance juridique, quelque peu altérée par l'omniprésence américaine.


Épisode suivant Voir la suite
• 24 février 1895 : seconde guerre d'indépendance de Cuba

Publié ou mis à jour le : 2017-05-28 11:38:56

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui aurait dit : « Tout hussard qui n’est pas mort à trente ans est un jeanfoutre »?

Réponse
Publicité