Premières crises au Proche-Orient - Mésopotamie : l’essor des Amorrites - Herodote.net

Premières crises au Proche-Orient

Mésopotamie : l’essor des Amorrites

Vers 2000 av. J.-C., la Mésopotamie antique va connaître sa plus grande mutation en raison de l’arrivée d’un nouveau peuple sémitique : les Amorrites.

Un nouvel ordre se substitue aux anciennes cités-États

Venus de Syrie, les Amorrites avaient déjà contribué à l’affaiblissement de l’empire d’Akkad, sans doute poussés par l’assèchement de leur région d’origine. L’empire d’Ur doit lui aussi faire face à leur avancée, ce qui pousse Shulgi à ériger une muraille au nord-ouest.

Le contrôle des marches militaires de l’empire à l’est demande aussi un effort permanent, notamment face à la menace élamite, et les gouverneurs militaires prennent de plus en plus d’autonomie vers -2030. Sous le règne d’Ibbi-Sîn, l’empire d’Ur éclate sous cette double pression élamite et amorrite...


L'auteur : Vincent Boqueho

Vincent Boqueho est astrophysicien et professeur de physique en classes préparatoires à Nice. Féru d'Histoire longue, il a publié un essai percutant sur l’influence du climat : Les civilisations à l’épreuve du climat (éditions Dunod, avril 2012, 186 pages, 18 euros).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net