Jeanne d'Arc - Domrémy et Vaucouleurs, terre natale de la Pucelle - Herodote.net

Jeanne d'Arc

Domrémy et Vaucouleurs, terre natale de la Pucelle

Selon la tradition, c'est le 6 janvier 1412, jour de l'Épiphanie, que Jeanne d'Arc serait née à Domrémy, dans la famille de Jacques Darc et Isabelle Romée. Son père est un paysan aisé, un «laboureur». La famille a au total a trois garçons et deux filles. Elle parle français comme tous les habitants de la région.

Le village de Domrémy, au bord de la Meuse, compte 35 « feux » soit à peine 200 habitants (pas davantage aujourd'hui). Il est situé à quelques lieues de Neufchâteau. C'est dans cette ville commerçante que l'on recueillait les nouvelles du royaume. C'est là aussi que se réfugièrent Jeanne et sa famille un jour que leur village fut pillé par des Bourguignons.

Bordé par la Meuse, Domrémy est soumis aux caprices de la rivière. Pour cette raison, l'église où a été baptisée Jeanne a été « réorientée » au XIXe siècle. Mais on peut toujours y voir la statue de Sainte-Marguerite devant laquelle priait Jeanne.

Lieu où naquit Jeanne Darc et où elle entendit pour la première fois sa voixNotons que Saint Michel et Sainte Catherine, autres saints prisés de Jeanne, étaient honorés dans des villages voisins.

De la maison natale de Jeanne, il ne reste pour ainsi dire rien, suite aux transformations et agrandissements des propriétaires successifs.

Le souvenir de la Pucelle se conserve néanmoins dans la maison actuelle et dans la cour, où une plaque signale l'endroit où elle aurait entendu pour la première fois sa « voix », à l'âge de 13 ans, d'après ce qu'elle dit à son premier procès.

Montaigne la visite au cours d'un voyage, en 1580. En 1818, sous la Restauration, le gouvernement rachète la maison à ses propriétaires avec une dotation du roi Louis XVIII et l'ouvre au public ! C'est sans doute le premier monument civil ainsi ouvert à la visite.

Sur la façade, on peut voir une copie de la plus ancienne statue de Jeanne d'Arc, datant du XVIe siècle. La porte d'entrée est ornée d'un tympan depuis 1481. Il porte à gauche les armoiries de la famille Thiesselin, à laquelle appartenait une marraine de Jeanne. Au centre figure le blason de France et à droite un blason offert par le roi Charles VII. Les armoiries sont accompagnées de deux inscriptions : Vive le roi Loys (il s'agit de Louis XI) et Vive labeur.

Au rez-de-chaussée, on peut visiter la pièce principale où est née Jeanne, avec une statue de la Pucelle offerte en 1836 par Marie d'Orléans, fille du roi Louis-Philippe Ier ; à droite la chambre de ses trois frères, au fond la chambre de Jeanne et de sa soeur Catherine ainsi que le cellier.

À côté de la maison a été ouvert en 2012 un centre johannique qui permet de découvrir l'itinéraire de la Pucelle et le contexte social et politique dans lequel il s'est accompli.

À quelque distance de Domrémy, au-dessus de la vallée de la Meuse, une basilique construite en 1881 dans un style néo-byzantin honore la mémoire de la Pucelle. Sa crypte abrite depuis 1976 la statue de la Vierge de la chapelle de Notre-Dame de Bermont, devant laquelle allait parfois se recueillir Jeanne d'Arc.

La porte de France à Vaucouleurs

Domrémy et Neufchâteau appartiennent à la châtellenie de Vaucouleurs (aujourd'hui dans le département de la Meuse). Elle fait partie du Barrois (de Bar-le-Duc), un duché qui s'est détaché de la Lorraine au siècle précédent. Son titulaire ayant été tué à la bataille d'Azincourt, son frère cardinal en a hérité et l'a légué à son petit-neveu René d'Anjou en 1431.

La châtellenie de Vaucouleurs fait partie du « Barrois mouvant », une partie du duché pour laquelle le duc prête hommage au roi de France.

Elle résiste vaillamment aux Anglais et aux Bourguignons, tout comme le mont Saint-Michel, à l'autre extrémité du royaume. Son prévôt, le capitaine Robert de Baudricourt, est pour cette raison très apprécié de Charles VII.

La porte de France à Vaucouleurs (Meuse)

C'est lui qui confie une escorte à la jeune Jeanne en vue de gagner Chinon et la cour royale. Ses réticences initiales sont levées par le duc du Barrois René d'Anjou et par la population de Vaucouleurs qui n'hésite pas à se cotiser pour offrir des vêtements d'homme à Jeanne.

Le départ a lieu à la porte de France en février 1429.

Le musée de la Pucelle (Vaucouleurs)Près de celle-ci, en 1893, l'évêque de Verdun et le ministre de l'Instruction publique Raymond Poincaré, fervent républicain, ont posé la première pierre d'un monument commémoratif... resté inachevé.

La petite ville de Vaucouleurs célèbre l'événement tous les 23 février.

Elle entretient un très beau musée consacré à la Pucelle. Le chef d'oeuvre est le tableau de Scherrer qui montre le départ de Vaucouleurs (1887), situé dans la salle des fêtes de la mairie mitoyenne.

André Larané
Départ de Jeanne de Vaucouleurs, Jean-Jacques Scherrer (1855-1916), 1886, mairie de Vaucouleurs

Épisode suivant Voir la suite
• 6 janvier 1412 : naissance de Jeanne d'Arc
Publié ou mis à jour le : 2019-09-13 17:36:38

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net