Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 25 octobre 1836
Monuments mémorables
• 25 octobre 1836 : érection de l'obélisque de la Concorde
• 5 janvier 1875 : inauguration de l'Opéra-Garnier
• 28 octobre 1886 : inauguration de la statue de la Liberté
• 31 mars 1889 : inauguration de la Tour Eiffel
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

25 octobre 1836

Érection de l'obélisque de la Concorde


Le 25 octobre 1836, est érigé à Paris, sur la place de la Concorde, un obélisque en provenance du temple pharaonique de Louqsor (Égypte) et vieux d'environ 4 000 ans (on peut le considérer comme « le plus ancien monument de Paris »).

Cadeau de roi

L'obélisque est le deuxième cadeau diplomatique du wali ou vice-roi d'Égypte Méhémet Ali à la France. Le 9 juillet 1827, sous le règne de Charles X, Paris avait déjà accueilli un girafon répondant au doux nom de Zarafa, premier animal de son espèce à fouler le sol français.

Reprenant une tradition bimillénaire inaugurée à Rome par l'empereur Auguste, ou plutôt Mécène, qui eut le premier l'idée d'utiliser les obélisques égyptiens comme décor urbain, le wali propose à la France et à l'Angleterre de leur faire cadeau des deux obélisques d'Alexandrie en remerciement de leur contribution à la modernisation du pays. Mais en connaisseur avisé, l'égyptologue Jean-François Champollion lui suggère d'offrir plutôt à la France les deux obélisques de Louqsor.

Sculpté dans un monolithe de granit, l’obélisque occidental, celui qui fut choisi pour être le premier transporté à Paris, mesure 22,84 mètres et pèse près de 230 tonnes. La polémique fait rage sur l'endroit où l'ériger. Finalement, le nouveau roi Louis-Philippe 1er, dans un souci d'apaisement, tranche en faveur de la place de la Concorde.

Le jour venu, l'érection se déroule sous les yeux d'une foule ébahie - environ 200 000 personnes - et du roi en personne, au balcon de l'hôtel de la Marine. Notons que les difficultés de l'opération dissuadèrent les Français d'aller chercher aussi le deuxième obélisque.


Épisode suivant Voir la suite
• 5 janvier 1875 : inauguration de l'Opéra-Garnier
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-11-17 12:43:15

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Cyrille (14-06-200619:02:01)

La bataille navale d'Aboukir est une catastrophe aussi importante que Trafalgar bien que moins connue. Au cours de ce combat, la France perd le fleuron de sa flotte, le reste sera coulé à Trafalgar. Pour bien comprendre à quel point c'est un désastre, il faut imaginer que le seul bateau amiral, dont l'explosion fut entendue des dizaines de kms à la ronde, représentait à lui seul plusieurs centaines d'hectares de vieilles forêts. L'ensemble de la flotte était construit avec des centaines de milli... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui a accompli le premier Tour du monde à la voile ?

Réponse
Publicité