Le dictionnaire de l'Histoire

darwinisme

Avec L'Origine des espèces (1859), Charles Darwin jette les bases de la théorie de la sélection naturelle. Cette théorie montre que la nature sélectionne les espèces animales et végétales les mieux adaptées à leur environnement, les autres étant vouées à la disparition. Herbert Spencer, son contemporain, traduit cela par la «sélection des plus aptes» (survival of the fittest).

La théorie de la sélection naturelle va, par perversion, donner naissance au darwinisme social, un système idéologique qui voit dans les luttes civiles, les inégalités sociales et les guerres de conquête rien moins que l'application à l'espèce humaine de la sélection naturelle. Elle va aussi servir à justifier l'eugénisme, c'est-à-dire l'amélioration de l'espèce humaine par une sélection à la naissance ou à la conception, à la façon dont procèdent de toute éternité les éleveurs de bétail.

Voir : Darwinisme social et racisme scientifique

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net