Le dictionnaire de l'Histoire - catacombes - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

catacombes

Les Catacombes désignent dans la Rome antique d'anciennes carrières utilisées comme lieux de sépulture tant par les païens que par les chrétiens. La légende veut que ceux-ci s'y réfugièrent pendant les persécutions, d'où l'expression : « Église des catacombes » pour désigner l'Église des origines. Par analogie avec ces vestiges antiques, on appelle aussi « Catacombes » les carrières parisiennes qui abritent depuis le XVIIIe siècle les ossements des premiers habitants de la capitale.

Les Parisiens ont extrait pendant plusieurs siècles de leur sous-sol le calcaire avec lequel ils ont construit leurs habitations. L'extraction a été interrompue pour des raisons de sécurité au XVIIIe siècle. En ce même siècle apparurent des préoccupations hygiénistes nouvelles auxquelles nous sommes redevables d'une rapide diminution de la mortalité. C'est ainsi que le Parlement de Paris interdit toute inhumation dans les cimetières intra-muros en 1763 (plus tard, en 1806, sous le règne de Napoléon 1er, un décret allait également proscrire sur l'ensemble du pays les inhumations dans les églises).

En 1786, à la veille de la Révolution, le lieutenant général de police Thiroux de Crosne ordonna de transférer les ossements du cimetière des Innocents dans les carrières abandonnées du sud de Paris, en vue d'agrandir les Halles. Le transfert s'étala sur plusieurs années. Il concerna aussi les autres charniers de la capitale. Furent épargnés bien sûr les personnages illustres dont les tombeaux ornent les chapelles des églises parisiennes.

Ainsi naquit l'ossuaire dit des « Catacombes » (par assimilation avec les cimetières de la Rome antique). Y sont alignés comme à la parade les ossements de quelque six millions de Parisiens anonymes décédés avant le XIXe siècle. Les amateurs de bizarreries sont nombreux à les visiter à partir de l'entrée de la place Denfert-Rochereau. Le renouveau du culte des morts, au milieu du XIXe siècle, a mis un terme à ces transferts d'ossements et, aujourd'hui, toute nouvelle suppression de cimetière apparaît proprement sacrilège !

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès