Le dictionnaire de l'Histoire

apartheid

Apartheid est un néologisme afrikaans (langue des colons sud-africains dérivée du hollandais) qui veut dire : « séparation ». Il dérive d'un mot d'origine française, « apartité ». Ce mot a été amené par les huguenots français réfugiés dans les Provinces-Unies après la révocation de l'Édit de Nantes. Ces huguenots, au nombre de quelques centaines, ont été transportés dans la colonie hollandaise du Cap pour consolider son occupation. En nombre trois plus restreint que les paysans hollandais déjà installés, ils ont revendiqué le droit de conserver leur langue et leurs usages ainsi que de vivre « à part » de ces premiers colons. 

Le mot apartheid s'est acquis une triste notoriété dans la deuxième moitié du XXe siècle quand il a désigné le régime officiel de ségrégation raciale mis en place par Daniel Malan, Premier ministre de l'Union sud-africaine (actuelle république d'Afrique du Sud), en 1948. Les mariages interraciaux furent interdits et des espaces géographiques précis attribués à chacun des quatre groupes raciaux du pays (noir, blanc, métis, indien), au prix d'expulsions de quartiers entiers des centres-villes vers les townships (villes nouvelles réservées aux noirs) et les lointaines banlieues.

Confrontés à la réprobation universelle, les dirigeants sud-africains ont changé d'orientation et préconisé le « développement séparé » : ils ont créé des « Bantoustans », États noirs autonomes censés accueillir les noirs et éviter qu'ils viennent grossir la population des bidonvilles, tout en les tenant à l'écart de la citoyenneté sud-africaine. Apartheid et Bantoustans ont été abolis en 1990.

Voir : Une Nation Arc-en-ciel ?

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net