ça s'est passé un... - 15 juin - Herodote.net

ça s'est passé un...

15 juin

Événements

15 juin 47 av. J.-C. : César vainqueur à Zéla

Après avoir vaincu son rival de toujours, Pompée, à Pharsale, Jules César se rue avec son armée en Asie mineure (la Turquie actuelle). À Zéla, aux alentours du 15 juin 47 avant JC, il bat Pharnace II, fils et successeur de Mithridate, roi du Pont (la région de l'actuel détroit du Bosphore), un roi qui donna du fil à retordre aux Romains.

Commémorant plus tard cette victoire par un défilé triomphal à Rome (son quatrième triomphe), Jules César se fait précéder par un porteur qui présente une pancarte où sont écrits les trois mots : « Veni, Vidi, Vici » (Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu). On ne saurait faire plus concis.



15 juin 923 : Mort du roi Robert 1er

Le roi Robert 1er, fils de Robert le Fort et frère cadet du roi Eudes 1er, est tué le 15 juin 923 à Soissons dans une bataille contre son rival carolingien Charles le Simple. Celui-ci est à son tour vaincu par le fils de Robert 1er, le futur Hugues le Grand. Attiré dans un traquenard par le comte Herbert de Vermandois, le Carolingien meurt en prison à Péronne le 7 octobre 929.



15 juin 1215 : La Grande Charte

Le 15 juin 1215, les barons anglais imposent la Grande Charte (Magna Carta ou Magna Charta Libertatum) à Jean sans Terre (en anglais John Lackland), le plus jeune fils d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt...

Suite de l'article

15 juin 1381 : Mort de Wat Tyler

Début juin 1381, les paysans anglais, avides de justice sociale, se révoltent. Un soldat du Kent dénommé Wat (ou Walter) Tyler prend leur tête après qu'un collecteur d'impôts eut offensé sa fille. Londres est envahie et pillée après bien d'autres villes. Les prisonniers sont délivrés, des prisons et des monuments brûlés...

Mais le jeune roi Richard II joue d'astuce. Il rencontre Wat Tyler dans la prairie de Mile End le 14 juin 1381 et s'engage tout à la fois à affranchir les derniers serfs du royaume et accorder des hausses de salaires aux manouvriers. Il promet en sus une amnistie aux insurgés. Le lendemain cependant, des insurgés reprennent les pillages. Les représentants du roi proposent un nouveau rendez-vous à Wat Tyler pour s'en expliquer. Comme le chef rebelle se fait insolent, il est tué par le maire de Londres, Sir William Walworth.

La révolte va dès lors tourner court. Une dizaine de jours plus tard, l'ordre seigneurial est rétabli. John Ball, poète révolutionnaire, est lui-même exécuté à Saint Adams le 15 juillet 1381. Il est l'auteur du verset célèbre :
« Quand Adam bêchait et Eve filait
Qui était le gentilhomme ? »



15 juin 1752 : Franklin invente le paratonnerre

Dans la nuit du 15 juin 1752, à Philadelphie (Pennsylvanie), Benjamin Franklin (46 ans) met à profit un violent orage pour lancer un cerf-volant de son invention et capter l'électricité atmosphérique.

Au péril de sa vie et avec une rare inconscience, le savant démontre ainsi la similitude entre l'électricité et la foudre. Bien plus tard, l'inventeur du paratonnerre prendra parti pour l'indépendance des États-Unis...



15 juin 1888 : Mort de Frédéric III

L'empereur d'Allemagne Frédéric III meurt d'un cancer le 15 juin 1888 après quelques mois d'un règne empreint de générosité. Son fils de 29 ans lui succède sous le nom de Guillaume II. Il congédie au bout de deux ans le vieux chancelier Bismarck (75 ans) et se lance dans une politique aventureuse qui mettra en péril la paix en Europe.



15 juin 1969 : Pompidou président de la République

Georges Pompidou, qui fut pendant plus de cinq ans le Premier ministre du général de Gaulle, se fait élire sans trop de mal à la présidence de la République le 15 juin 1969, face à Alain Poher, président du Sénat et président par intérim, inconnu du peuple trois mois plus tôt !

Brillant normalien, fils d'un instituteur, petit-fils d'un paysan du Cantal, il reste à ce jour le seul président de la Ve République d'origine authentiquement populaire, ce qui ne l'empêchait de fréquenter la haute bourgeoisie ! Il nomme sans tarder au poste de Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, ancien héros de la Libération de Paris.

Sa disparition prématurée pour cause de maladie, le 2 avril 1974, à 63 ans, coïncide en France avec la fin des « Trente glorieuses », selon l'expression heureuse de l'économiste Jean Fourastié pour désigner les 30 années de modernisation, de croissance économique, de plein-emploi et de progrès social qui ont marqué l'après-guerre.



C'est sa fête : Germaine

Née dans une ferme de Pibrac, près de Toulouse, Germaine Cousin fut le souffre-douleur de sa belle-mère.

Sa piété joyeuse et les miracles qui auraient embelli sa vie justifièrent sa canonisation après sa mort en 1601, à l'âge de 22 ans. Elle bénéficie toujours dans sa région d'une ferveur populaire. À Pibrac, une basilique cultive son souvenir.

Naissances

Édouard de Woodstock

15 juin 1330 à Woodstock (Angleterre) - 8 juin 1376 à Westminster (Angleterre)

Biographie Édouard de Woodstock

Fils aîné du roi d'Angleterre Édouard III, Édouard de Woodstock est plus connu sous le surnom de «Prince Noir». Il lui fut attribué par un chroniqueur anglais un siècle après sa mort, sans doute à cause de la couleur de son armure...

Roland Dorgelès

15 juin 1885 à Amiens - 18 mars 1973 à Paris

Le journaliste et écrivain Roland Dorgelès a raconté dans Les Croix de bois son expérience de poilu. Son livre est le plus poignant témoignage de l'absurdité de la Grande Guerre.

Avant la tragédie, la farce : en 1910, avec ses amis du Lapin Agile, un cabaret de Montmartre, il concocte un canular en présentant au Salon des Indépendants un tableau abstrait présenté comme l'oeuvre d'un certain Boronali (anagramme d'Aliboron). La toile a été en fait badigeonnée par un âne à la queue duquel on avait attaché un pinceau.

Décès

Jean de Berry

30 novembre 1340 à Vincennes - 15 juin 1416 à Paris

Biographie Jean de Berry

Le duc Jean de Berry est le troisième fils du roi Jean II le Bon. Comme ses autres frères, Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, et Louis, duc d'Anjou, il profite de la folie de son neveu, le roi Charles VI, pour s'enrichir aux dépens du Trésor.

Amateur d'art, le duc commande un livre de prières (ou livre d'heures) aux trois frères Paul, Jean et Herman de Limbourg. Ces Très riches Heures du duc de Berry ne seront terminées que bien après la mort du duc (15 juin 1416) par l'atelier des enlumineurs. Elles constituent un chef-d'oeuvre artistique du Moyen Âge finissant avec leurs miniatures illustrant notamment les douze mois de l'année (ci-dessus le mois de janvier). Elles sont aujourd'hui conservées au musée Condé, dans le magnifique château de Chantilly, au nord de Paris.

La miniature ci-dessus, extraite des Très Riches Heures (le mois de janvier), nous montre le duc de Berry en houppelande bleue et toque de fourrure recevant les voeux de ses amis au cours d'un fastueux banquet.

Henri Queuille

31 mars 1884 à Neuvic, Corrèze - 15 juin 1970 à Paris

Biographie Henri Queuille

Médecin d'origine corrézienne, Henri Queuille entame une carrière d'élu local dans les rangs du parti radical socialiste avant de se porter volontaire pour combattre pendant la Grande Guerre.

Il entre ensuite à plusieurs reprises au gouvernement, notamment comme ministre de l'Agriculture ou des Transports. Cela lui vaut de créer la Caisse nationale du Crédit agricole ainsi que le Génie rural. Sous le Front populaire, il met en place sans heurts la SNCF.

Le 10 juillet 1940, au casino de Vichy, il fait partie de la minorité de députés qui refuse les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain puis se retire dans sa ville de Neuvic, en Corrèze.

À la Libération, sous la IVe République, très populaire, le « petit père Queuille » accède quatre fois à la Présidence du Conseil et préside à l'entrée de la France dans l'OTAN.

Sa notoriété posthume tient toutefois à un aphorisme qu'on lui prête : « Il n’est pas de problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre ». Autant cette réflexion pouvait se comprendre sous la IVe République quand la croissance économique avait raison de tous les obstacles ; autant elle est insupportable dans les crises, quand s'imposent des décisions fortes.

Henri Queuille serait aussi l'auteur d'un aphorisme repris par Jacques Chirac, élu de la Corrèze comme lui : « Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent ».

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès