1er octobre 1968

L'affaire Markovic et le président Pompidou

 

Le 1er octobre 1968, le corps de Stephan Markovic, ancien garde du corps de l'acteur Alain Delon, est découvert enfoui dans une décharge publique à Elancourt (Yvelines). Dans une lettre envoyée quelques jours avant sa disparition, il écrivait : « S'il m'arrive quelque chose, il faut chercher du côté d'Alain Delon et de François Marcantoni, un vrai gangster ». Rapidement, l'enquête dévie et s'intéresse aux soirées très chaudes qu'organisait Stephan Markovic. Le journal d'extrême-droite Minute avance que le truand négociait très cher des photos compromettantes de ses invité(e)s, y compris la femme d'un homme politique de premier plan. Le nom de Claude Pompidou, épouse aimante du Premier ministre, est jeté en pâture avec même une photo à l'appui...

Georges Pompidou, tardivement informé de la rumeur, prend conscience d'une manipulation montée contre lui par ses rivaux du parti présidentiel qui affûtent leurs couteaux en vue de la succession du président Charles de Gaulle. Il en est profondément affecté et en 1969, quand il accède à la présidence, il obtient le départ sur-le-champ de Jean-Charles Marchiani, agent secret dont il pense (à tort) qu'il est à l'origine de la photo truquée de sa femme. La Brigade mondaine (aujourd'hui Brigade de répression du proxénétisme) découvrira que la photo vient d'une revue pornographique suédoise sur laquelle on a collé le visage de Madame Pompidou...

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net