29 novembre 1693

Attaque de Saint-Malo par le commodore John Benbow

 

Voulant détruire la base de départ des corsaires français qui portent de terribles coups au commerce anglais, le commodore John Benbow lance contre les remparts de la ville (au niveau de la poudrière dans la tour Bidouane), un navire chargé de poudre. La « machine infernale  » s’échoue fort heureusement avant d’atteindre son objectif et ne tue que ses occupants et un chat, d’où le nom de la « rue du chat qui danse ». Le nom de Benbow est surtout passé à la postérité du grand public parce que Stevenson l’utilise dans les premières pages de L’Ile au Trésor.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net