14 février - C'est sa fête : Valentin - Herodote.net

14 février

C'est sa fête : Valentin

 

Valentin est un martyr obscur du IIIe siècle. Évêque de Terni (Italie), il fut sollicité pour guérir le fils d'un philosophe romain, Craton.

S'étant acquitté de sa tâche avec succès, il obtint de Craton et de sa famille qu'ils se convertissent à la foi chrétienne. Mais le préfet de Rome l'ayant appris le fit alors décapiter.

Les Anglais du Moyen Âge ont fait de Valentin le saint patron des amoureux car sa fête coïncide, paraît-il, avec le début de la saison des amours chez les oiseaux. Ainsi sont nées les « valentinages » (danses paysannes où les couples se constituent par tirage au sort). Cette tradition, attestée par le poète Chaucer en 1381, a gagné ensuite la France.

En 1401, le roi de France Charles VI le Fou lui donna un singulier prolongement en choisissant le jour de la Saint Valentin pour fonder une « cour d'amour », c'est-à-dire un cercle poétique destiné à prolonger la tradition médiévale et aristocratique de l'amour courtois.

Au XIXe siècle, la tradition s'est renouvelée avec l'apparition des « valentines », cartes postales ornées de coeur que les jeunes gens utilisaient pour déclarer leur flamme.

L'Église catholique a attendu 1496 pour faire de saint Valentin le patron des amoureux tout en condamnant les « valentinages ». Aujourd'hui, elle profite du succès populaire de la Saint Valentin pour des réunions festives et spirituelles destinées à réfléchir sur le sens de l'amour conjugal !

NB : rien n'atteste d'une continuité entre les Lupercales, fêtes qui débutaient à Rome le 15 février, peu avant la fin de l'année civile, et la Saint Valentin.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net