Victor Hugo et les femmes - Dans l'intimité de Victor Hugo - Herodote.net

Victor Hugo et les femmes

Dans l'intimité de Victor Hugo

Fils d'un général d'Empire, Victor Hugo est surtout redevable de son éducation à sa mère, Sophie Trébuchet, une Vendéenne anticléricale et férue de littérature.

Après elle, d'autres figures féminines vont rythmer sa vie : son épouse Adèle, sa compagne Juliette, sa fille aînée Léopoldine, tôt disparue, sans compter d'innombrables maîtresses.

Découvrez notre quiz
Une vie de famille agitée

Léopold Hugo (15 novembre 1773 - 29 janvier 1828)Le père du poète, Léopold Hugo, est le fils d'un menuisier de Nancy, originaire des Vosges. Il s'engage à 14 ans dans les armées de la Révolution et très vite sort du rang et gagne ses galons d'officier.

Fervent républicain, il témoigne d'un grand savoir-faire dans la répression des insurrections civiles. 

Envoyé en Vendée pour rétablir, il s'éprend à Châteaubriant de la fille d'un armateur, Sophie Trébuchet. Le mariage a lieu à Paris le 15 novembre 1797. Trois garçons vont venir au monde : Abel l'année suivante, Eugène en 1800, enfin Victor. 

Ce dernier naît le 26 février 1802 à Besançon, 140, Grande Rue, où son père est en garnison. Longtemps laissée à l'abandon, la maison est ouverte au public depuis 2012.

Peu après la naissance de Victor, Sophie Trébuchet s'établit à Paris avec son amant, un autre général, Victor de Lahorie, qui, celui-là, est royaliste et hostile à l'Empereur.

Au final, Victor Hugo n'aura que des contacts épisodiques avec son père dont il magnifiera le portrait beaucoup plus tard : « Mon père, ce héros au sourire si doux... » (La Légende des Siècles, Après la bataille, 1859).

Au collège Louis-le-Grand, Victor révèle avec précocité ses talents littéraires. Sous la Restauration, avec  ses frères, il crée un journal royaliste et enchaîne les prix littéraires, à commencer par un lys d'or de l'Académie des Jeux floraux de Toulouse. Son Ode sur la mort du duc de Berry lui vaut une gratification conséquente de 500 francs de Louis XVIII. 

C'est le début de la gloire et bientôt la sortie de l'enfance...  Sophie, sa mère, la première femme de sa vie, meurt le 27 juin 1821.

Le poète qui aimait les femmes

L'année suivante, le 12 octobre 1822, à Paris, dans l'église Saint-Sulpice, en présence de son ami Alfred de Vigny, Victor Hugo épouse le premier amour de sa vie, Adèle Foucher. 

- Adèle :

Adèle Hugo par Louis Boulanger (1839, maison de Victor Hugo, Paris)Pendant des fiançailles longues et chastes de plus de trois ans, les deux amis d'enfance ont attendu que leur familles respectives veuillent bien agréer leur union. Victor a écrit pas moins de 150 lettres à sa dulcinée et composé pour elle son premier grand recueil de poésies : Odes et poésies diverses.

Un drame obscurcit leur union : Eugène, le frère de Victor, déséquilibré et secrètement épris d'Adèle, sombre dans la folie et devra être interné à vie. Mais les naissances ne tardent pas à s'enchaîner, fruit d'un amour et d'un appétit sexuel hors du commun, de Léopold, mort en bas âge en 1823, à Adèle en 1830.

Victor Hugo est alors le chef de file de l'école romantique. Fort de ses succès dans le roman, la poésie et le théâtre, il reçoit les poètes de sa génération. Parmi ceux-ci, le terne Charles-Augustin Sainte-Beuve arrive à séduire Adèle, lasse des assiduités de son mari, lequel, trop absorbé par son travail, ne l'a encore jamais trompée.

Toujours très attachée à son grand homme malgré cet écart, elle lui impose la chasteté tout en demeurant sa tendre amie. Et c'est dans ses bras qu'elle mourra en 1868, à Bruxelles, d'une apoplexie...

Publié ou mis à jour le : 2019-05-13 19:17:39

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net