Picasso et les maîtres du passé

au Grand Palais (Paris, 2008)


Picasso et les maîtres du passé

Picasso a bouleversé l’art occidental. Il s’en est aussi nourri avec avidité, en le mettant à nu, comme l'a montré l'exposition du Grand Palais (Paris, 8 octobre 2008- 2 février 2009) : Picasso et les maîtres.

Il a multiplié les variations autour des maîtres du passé dès 1917 avec la réinterprétation en style pointilliste du Retour de baptême (Le Nain, XVIIe siècle). Il s’est en particulier attaché à Velasquez (44 Ménines réalisées du 17 août au 30 décembre 1957 dans la villa Californie, à Cannes !).« Les Ménines, quel tableau ! Quelle réalité ! Velasquez est le vrai peintre de la réalité », s’exclame-t-il.

Mais Le Greco, Cranach, Delacroix, Manet… ont aussi excité son génie. Et ne parlons pas de l’art nègre, absent de cette exposition. L’avenir nous dira si Picasso, de cette façon, n’a pas clos l’aventure artistique occidentale...



Localisation :
1, avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris

Publié ou mis à jour le : 2016-06-30 14:08:57

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net