Monaco - Sur le Rocher, on aime les roturières ! - Herodote.net

Monaco

Sur le Rocher, on aime les roturières !

En épousant le prince Albert II de Monaco le 2 juillet 2011, l'ancienne championne de natation (dos crawlé) Charlène Wittstock inscrit ses pas dans une longue tradition familiale : les unions hors de la noblesse, avec la roture, sont légion chez les Grimaldi et l'inverse serait plutôt l'exception - sauf chez les premiers princes, aux XVIe et XVIIe siècle.

Faut-il y voir l'origine de l'ostracisme dont les souverains de Monaco souffrent de la part des autres grandes familles régnantes ?...

Ostracisme

Le prince Albert II de Monaco et Charlène Wittstock (DR)Même si Albert II est toujours invité aux grandes cérémonies des cours d'Europe, on ne peut pas dire que les chefs des grandes maisons royales se précipitent avec enthousiasme et régularité aux fêtes officielles monégasques... Comme si les Grimaldi ne faisaient pas tout à fait partie des «bonnes» dynasties régnantes.

Il faut dire que certaines unions ont fait tousser bon nombre de princes de sang, cataloguant un peu plus les Monaco dans une lignée décidément incorrigible, sentant presque le souffre, mais faisant d'eux, a contrario, les maîtres incontestables de la presse people.

Car s'ils règnent sur un royaume confetti, les Grimaldi peuvent se targuer d'avoir des millions de fidèles ou de sujets virtuels sur toute la planète : leurs amours, frasques, gloires et déchéances sont suivis avec ferveur et assiduité dans toute l'Europe, mais aussi sur d'autres continents comme l'Amérique du Sud. Ils ne trouvent finalement sur leur route que la famille royale britannique pour leur faire de l'ombre... Ce qui, en soit, est déjà un fait d'armes !

Ce lien passionné (et parfois pesant) entre les Grimaldi et la puissance médiatique s'est mis en place lors du mariage de Rainier III avec la charmante, mais néanmoins roturière, Grace Kelly, en avril 1956, qui abandonne sa carrière fulgurante au cinéma pour devenir l'emblème glamour du Rocher : les caméras et les paparazzis ne la quitteront plus. Rainier, treizième prince de Monaco, est alors âgé de trente-trois ans, il a fréquenté une fille de fleuriste, la comédienne Gisèle Pascal, et se préoccupe à juste titre de sa descendance.

Rainier III et Grace entourés de Caroline et AlbertCe prince entrepreneur nourrit de grands rêves pour la principauté et souhaite la réveiller en la transformant en halte incontournable de la Jet Set et des milliardaires sur la côte d'Azur.

Un projet auquel participe l'armateur grec Aristote Onassis, actionnaire de la puissante Société des Bains de Mer (gérante des hôtels et casinos), qui conseille alors au prince d'épouser une star de cinéma pour donner un coup de fouet au Rocher - Hollywood entre alors dans son âge d'or.

Et pourquoi pas Marylin Monroe ? Le nom est avancé, les contacts pris, mais c'est finalement la plus sage Grace Kelly qui épouse l'héritier des Grimaldi au cœur de la cathédrale de Monaco, devant le tout Hollywood réuni - dont Alfred Hitchcock, Ava Gardner et Cary Grant.

La bergère épouse son prince, la légende est en marche...

Publié ou mis à jour le : 2019-06-26 08:14:03

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net