Le monde à l'apogée égyptien

Mésopotamie : la période kassite

On s’intéresse ici à la période qui voit se confirmer le prestige de Babylone : l’époque kassite.

Une revanche sur les Hittites

En 1595 av. J.-C., la dynastie amorrite de Babylone, déjà moribonde, subit son coup de grâce lors du raid hittite. Les Kassites, probablement originaires du Zagros, exercent une pression sur le pays depuis déjà plusieurs décennies : dès le départ des Hittites, ils s’emparent du trône de Babylone. La dynastie qu’ils fondent aura une durée exceptionnelle puisqu’elle durera 440 ans.

L’arrivée des Kassites n’apporte pas de révolution majeure : la population reste majoritairement akkadienne et les Kassites au pouvoir adoptent la culture du pays. À l’inverse au nord, la progression des Hurrites vers l’ouest tend à faire disparaître peu à peu le peuple amorrite.

La période qui s’ouvre est très méconnue et n’a laissé que peu de vestiges. Les Kassites héritent d’une Babylonie très appauvrie qui a perdu ses régions méridionales et qui a vu ses villes se dépeupler. Le redressement du pays est lent : ce n’est que vers -1480 qu’il retrouve une certaine vigueur. Le roi Agum III achève la conquête du sud, initiée par son prédécesseur.

Pendant plusieurs siècles, la Basse Mésopotamie va ainsi être unie sous l’autorité de Babylone dont le prestige durera jusqu’à Alexandre le Grand. Le babylonien s’impose plus que jamais comme langue des échanges dans tout le Proche-Orient jusqu’en Égypte. Notons que l’île de Dilmun, plaque tournante commerciale du golfe persique, est directement gouvernée par Babylone à cette époque.

Si les dieux sumériens continuent d’être vénérés, le dieu Marduk de Babylone acquiert une importance grandissante et finira par supplanter le dieu Enlil à la fin de la période kassite. C’est à la même époque que les Hurrites implantés au nord se regroupent pour former le Mitanni. Rapidement, le Mitanni impose sa suzeraineté sur les régions voisines : la Mésopotamie se retrouve divisée entre le Mitanni et ses vassaux au nord, et le royaume babylonien au sud. À l’est, l’Elam structuré autour de Suse et Anshan est toujours puissant. Enfin, l’Égypte fait son irruption au Proche-Orient qui voit ainsi un équilibre s’instaurer pour un siècle entre les cinq grandes puissances : le nouvel empire égyptien, l’empire hittite, le Mitanni, la Babylonie, et l’Elam. Ce dernier apaise ses relations avec Babylone à partir de -1400.

En 1366 av. J.-C., la pression de l’égypte et des Hittites ont affaibli le Mitanni et le roi d’Assur Assur-uballit Ier en profite pour proclamer son indépendance. Cela marque le renouveau de l’Assyrie, qui va jouer un rôle essentiel en Mésopotamie pendant plus de 700 ans.

Assur-Uballit parvient tout d’abord à s’emparer de Ninive aux dépens des Hurrites, dont l’éclat rivalisera plus tard avec celui d’Assur. Puis il s’avance au cœur même du Mitanni, qui est coupé en 2 et devient vassal des Assyriens et des Hittites. L’Assyrie remplace ainsi le Mitanni parmi les grandes puissances du Proche-Orient.

Proche culturellement de la Babylonie mais démunie de son prestige, l’Assyrie devient naturellement la grande rivale de Babylone. Assur-Uballit finit par attaquer la Babylonie et parvient à s’emparer de la capitale : il y impose un nouveau roi acquis à sa cause, confirmant la nouvelle supériorité de l’Assyrie. En 36 ans de règne, Assur-Uballit a ainsi réussi à bouleverser la géopolitique du Proche-Orient.

Les rivalités entre Assyrie et Babylonie initiées sous son règne vont se poursuivre inlassablement dans les siècles suivants.


L'auteur : Vincent Boqueho

Vincent Boqueho est astrophysicien et professeur de physique en classes préparatoires à Nice. Féru d'Histoire longue, il a publié un essai percutant sur l’influence du climat : Les civilisations à l’épreuve du climat (éditions Dunod, avril 2012, 186 pages, 18 euros).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net